• Absinthes & Démons | Ambre Dubois

     

     

    Qui est réellement Lord Nermeryl ? Le diable, comme le laisse sous-entendre la rumeur ? Ou un jeune dandy un peu trop excentrique dont le passe-temps morbide est d’enquêter sur des affaires surnaturelles ?

    Au fil des énigmes, en compagnie de sa fidèle compagne, la Corneille, le jeune homme goûte la saveur des âmes des êtres humains, découvrant les travers de l’humanité et y apportant sa propre justice… d’une manière bien singulière…

     

     

    Pour tout vous dire, j'avoue ne pas avoir été totalement convaincue par ce recueil de nouvelles...

     

     

    Parmi les éléments que j'ai appréciés, on peut surtout citer l'ambiance générale qui se dégage de toutes les histoires : une ambiance ténébreuse, sombre, angoissante, qui tient à la fois d'Edgar Poe et de Tim Burton. L'univers est donc intéressant et quelques nouvelles se détachent du lot (De nacre et d'écarlate, La pierre levée, Tentations). Néanmoins, je retiendrai surtout les deux dernières (L'orgue et La solitude de Lucifer) qui auraient mérité de prendre une part plus grande dans le recueil tant elles nous en apprennent à elles seules plus sur nos personnages que l'ensemble des autres nouvelles...

     

    Au niveau des personnages, justement, j'ai beaucoup apprécié la Corneille, auréolée de mystère, c'est dans les toutes dernières pages que l'on apprend plus sur elle et j'aurais aimé en savoir encore davantage ! Autrement, la plus de l'auteur est agréable.

     

     

    Malheureusement, le tout souffre de quelques défauts... Tout d'abord, le niveau des nouvelles est très inégal : je me suis carrément ennuyée à la lecture de certaines (Sangre de Dios, Funeste alliance, La Dame des Glaces, Déchéance Divine). J'ai trouvé la grande majorité des histoires redondante, répétitive, avec toujours le même schéma narratif. D'autre part, j'ai trouvé dommage que les histoires n'aient aucun lien entre elles : on passe de l'une à l'autre comme on passerait du coq à l'âne.

     

    Ensuite, je n'ai eu aucune accroche avec le personnage principal, Lord Jorian Nermeryl : trop lisse, trop parfait, trop "surhomme".

     

    Enfin, j'ai trouvé que certaines tournures de phrases et certains mots de vocabulaire ne correspondaient pas à l'époque à laquelle se situe l'action.

     

    En bref, un recueil de nouvelles que j'ai aimé découvrir mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable...

     

    « Le Voyage de Simon Morley | Jack FinneyLe rendez-vous graphisme #2 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Avril 2015 à 14:31

    Je ne suis pas assez séduite par l'univers pour me l'acheter...wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :