• Chevaux de Foudre | Aurélie Wellenstein

     

     

    Une aventure haletante, dans le monde des courses de la Rome antique ! Alix a tout perdu. Son père, sa terre, et même son nom. Devenue esclave à Rome, elle est précipitée dans le monde des courses du Déluge. Ces compétitions violentes et sans pitié voient s'affronter les fulgurs, des chevaux de foudre dont le corps s'électrise quand l'orage éclate.

    Monter sur leur dos, c'est mettre sa vie en jeu, mais la liberté couronne les vainqueurs. Aidée par Marcus, le prodige de son équipe, Alix va lier son destin à Ira, un étalon indomptable, aussi beau que mortel...

     

     

    J'avais repéré ce titre lors de ma préparation pour le festival des Halliennales qui se déroule dans ma région, et c'est donc tout naturellement que je suis allée voir l'auteur (adorable!) pour parler de ce roman, me le faire dédicacer et repartir avec ! ;-)

    Dès la lecture du synopsis, j'ai tout de suite accroché : des éléments fantastiques au cœur de la Rome Antique ? J'achète !! (mode Jean-Marc Généreux, bonjour...) D'ailleurs, le pitch de ce roman me fait penser à Scorpio Races de Maggie Stiefvater (Sous le signe du Scorpion en VF), qui est dans ma PAL, et s'il a aussi bonne réputation que Chevaux de Foudre, je pense que je vais l'en sortir vite fait, bien fait !

    Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos chevaux ! Notre personnage principal, Alix, va se retrouver plongée dans un monde qui n'est pas le sien, mais auquel elle va bien être obligée de s'adapter pour une seule et bonne raison : survivre... Traitée comme une esclave, humiliée, meurtrie, elle va trouver le réconfort auprès d'Ira, un étalon fulgur aussi beau que mortel. Avec l'aide inattendue de Marcus, elle va tout faire pour qu'Ira et elle obtiennent le bien le plus précieux qui soit : leur liberté. Et cette liberté passe par un obstacle gigantesque : les Courses du Déluge, pendant lesquelles chevaux comme cavaliers risquent la mort au beau milieu d'un orage. Prenez place dans les tribunes, entendez le martèlement des sabots ! Que la course commence !

    J'ai adoré cette histoire, lue au rythme d'un fulgur lancé au triple galop ! Aucun temps mort ne vient ralentir le récit, tout s'enchaîne à une vitesse folle, le summum de la tension étant atteint lors des fameuses Courses du Déluge, moment que j'ai adoré tout particulièrement ! Alix est un personnage attachant, j'ai aimé son caractère qui m'a semblé très réaliste : elle défend ses idéaux mais ça ne l'empêche pas de faire des erreurs. On la voit mûrir tout au long du roman. Marcus est également un personnage intéressant, qui aurait mérité d'être davantage creusé. L'univers antique est assez bien respecté pour un roman jeunesse : il est « adouci » et « assagi » par rapport à la vraie Rome Antique, mais il faut prendre en compte l'âge du public visé. Donc, de ce côté-là, c'est une vraie réussite ! Les éléments fantastiques s'intègrent parfaitement au cadre et on jurerait que les courses de fulgur étaient monnaie courante à Rome il y a plus de deux mille ans ! Aurélie Wellenstein a une plume incroyable, avec un vocabulaire pas si simple que ça, ce qui est extrêmement positif ! Mon seul regret : j'aurais aimé que le roman soit un peu plus long pour développer certains personnages et certains passages.

    En bref, une superbe découverte et je ne manquerai pas de fureter du côté des autres récits de l'auteur !

     

      

    « Bilan de Lecture 2015La Passe-Miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver | Christelle Dabos »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :