• Circus Mirandus | Cassie Beasley

     

     

    Micah Tuttle, un jeune orphelin, vit avec son grand-père loufoque Ephraim dans une petite ville américaine. Son quotidien est bousculé du jour au lendemain lorsque ce dernier tombe gravement malade. Décidé à ne pas rester coincé avec sa grand-tante Gertrudis, une femme froide et sévère, il part à la recherche du mystérieux Circus Mirandus dont lui a souvent parlé son grand-père... Un cirque extraordinaire où chaque artiste a un don magique. En effet, seul « L'homme qui plie la lumière » pourrait exaucer un voeu et sauver Ephraim. Tout au long de sa quête, avec son amie, la très rationnelle Jenny, Micah va grandir, apprendre à surmonter le deuil et découvrir l'héritage que lui a laissé sa famille...

     

     

    Quand j'ai découvert ce livre, on me promettait un crossover entre Peter Pan et Big Fish, une histoire de cirque magique, le tout emballé dans une belle couverture. Il n'en fallait pas plus pour que je craque, et j'ai bien fait car j'ai adoré ma lecture, qui n'a pas été loin du coup de cœur !

    Ce roman n'est pas qu'une histoire de cirque : c'est une histoire de magie, d'amitié, de deuil, d'amour, de famille.

    Le Circus Mirandus est un endroit que j'ai adoré découvrir. A la manière du Pays Imaginaire de Peter Pan, on ne peut le voir et y entrer que si l'on croit en la magie. Ce cirque est vraiment fantastique et les moments que l'on y passe ont été mes préférés du roman. Tout y est tellement féerique et extraordinaire ! L'écriture de l'auteur est très belle, poétique, juste, touchante : une belle découverte !

    Les personnages sont tous attachants à leur manière. Micah est déterminé à sauver son grand-père et les épreuves qu'il traverse sont décrites avec tellement de justesse que les lecteurs à qui est destiné ce roman ne pourront que s'identifier à lui. Jenny est une jeune fille rationnelle, qui va devoir forcer sa nature pour croire en la magie et voir le cirque. Ephraim est le grand-père que tout le monde rêve d'avoir, doux, aimant, extravagant ! Tante Gertrudis est une horrible femme, qui m'a grandement fait penser à Petunia Dursley, mais on ne peut s'empêcher d'éprouver de la sympathie pour elle quand on connaît son histoire. Les pensionnaires du cirque sont tous plus extraordinaires les uns que les autres ! J'ai adoré le Plieur de Lumière et l'éléphant Big Jane qui aime résoudre des problèmes mathématiques !

    En bref, une excellente lecture qui n'est pas passée loin du coup de cœur, et qui me donne envie de découvrir d'autres ouvrages de l'auteur.

     

     

    « Zodiaque, tome 1 : Méfiez-vous du 13e signe | Romina RussellSweet Sixteen | Annelise Heurtier »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :