• Comment ma femme m'a rendu fou | Dimitri Verhulst

     

     

    Par désespoir, pour asticoter son monde et surtout pour se venger de son épouse qu’il déteste, Désiré Cordier, petit bibliothécaire retraité de son état, décide de simuler la maladie d’Alzheimer. Bientôt il se prend au jeu et s’amuse des réactions désemparées de sa famille. Il découvre là une liberté qu’il n’a jamais connue et un moyen sûr de s’éloigner de son entourage, et surtout de sa femme qui l’a toujours régenté. Il décide alors de se plonger dans les joies de la démence, la sénilité et l’incontinence… et finit par être interné dans une institution… La maison de retraite lui réserve quelques surprises, comme les retrouvailles avec son amour de jeunesse et la rencontre avec des pensionnaires aussi déjantés que lui. À travers des portraits féroces et hilarants, Verhulst, qui a un don sans pareil pour rendre le comique tragique, et vice versa, nous livre sa vision douce-amère du mariage.

     

     

    Mille merci aux Editions Denoël pour m'avoir permis de découvrir ce titre !

     

     

    Ce roman fut une très belle découverte pour moi ! J'ai beaucoup ri à la lecture de ce court roman : les situations loufoques sont légions et l'humour est omniprésent ! C'est une autre approche de la maladie d'Alzheimer que nous propose l'auteur : il prend le parti de retourner complètement la situation et choisit d'en rire plutôt que de craindre la maladie. Son personnage est attachant et malicieux : tout ce qu'il invente pour simuler sa folie, surtout envers sa femme qu'il déteste, tout cela est jouissif à souhait ! Les autres personnages ne sont pas en reste : on les trouve attachants, attendrissants ou au contraire on adore les détester ! Le tout avec une plume cinglante, ironique, drôle, qui fait mouche à chaque fois ! Mais au-delà de l'humour, l'auteur nous offre ici de belles réflexions sur la vie et la façon dont on choisit de la vivre.

     

     

    Il n'y a que deux petites choses négatives que je retiendrai. Tout d'abord, j'ai trouvé la fin un peu rapide et trop nébuleuse : ce n'est pas clair et j'aurais voulu en savoir plus sur le sort des personnages ! Enfin, ce roman est trop court !! J'aurais aimé encore plus de situations cocasses sur la maladie et découvrir encore d'autres pensionnaires de la maison de retraite !

     

    En bref, une très belle découverte que ce petit roman bourré d'humour ! Je suis ravie d'avoir pu découvrir cet auteur !

    « Le Livre de Perle | Timothée de FombelleLe Monde de Charlie | Stephen Chbosky »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 20:45

    Pareil que toi pour le négatif, surtout par rapport à Rosa...

    Mais une bonne partie de rigolade aussi !

    2
    Mardi 3 Février 2015 à 10:14
    Touloulou

    Je ne connaissais pas, mais il a l'air drôle, je le note dans les livres à découvrir :)

    3
    Jeudi 26 Février 2015 à 14:35

    Je viens de l'entamer, j'espère qu'il me plaira tout comme toi !!

    4
    Jeudi 26 Février 2015 à 18:03

    Bonne lecture Sapotille ! cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :