• Howl's Castle, book 1 : Howl's Moving Castle | Diana Wynne Jones

     

     

    Sophie est l'aînée des filles d'un chapelier fort réputé de la ville de Halle-Neuve, située dans le royaume d'Ingary. À la mort de leur père, les trois sœurs se voient obligées d'apprendre chacune un métier, et Sophie est tout naturellement désignée par sa belle-mère pour reprendre l'entreprise familiale. Dans le fond de l'atelier, le temps ne passe pas vite et on s'ennuie ferme à coudre des roses aux bonnets et des voilettes aux capotes de velours. Un jour pourtant, l'existence morne et solitaire de la jeune fille prend un tour inattendu lorsque la sorcière du désert lui rend visite et la transforme en vieille femme. Sophie se voit contrainte de quitter la ville et d'aller chercher fortune quand, sur sa route, un étrange château appartenant à un magicien nommé Hurle apparaît dans le paysage. L'homme a la terrible réputation de séduire les belles et de les croquer. Qu'à cela ne tienne, Sophie a bien l'intention de se faire adopter et de s'initier à la sorcellerie pour retrouver son apparence d'antan.

     

     

     Lecture en V.O.

     

    Voilà une éternité que ce roman traînait dans ma PAL et, ce mois-ci, je l'ai enfin pioché dans ma book jar. J'étais vraiment contente à l'idée de découvrir le roman qui a servi de base à mon film préféré des Studios Ghibli, Le Château Ambulant. Au final, merci de ne pas me lancer de tomates, mais j'ai mille fois préféré le film au livre ! Alors oui, je vous le concède, normalement c'est l'inverse qui se produit mais là, je ressors vraiment déçue de ma lecture...

    Bien sûr, on retrouve pas mal d'éléments du film, mais j'ai trouvé l'intrigue et les personnages complètement différents. L'intrigue, tout d'abord, m'a semblé très décousue : elle part un peu dans tous les sens et j'ai eu du mal à m'y retrouver. Je salue néanmoins l'immense créativité de l'auteur, qui a su inventer un monde hyper original et rempli de magie. Rien que l'idée du château, dont la porte donne sur plusieurs endroits distincts, est tout à fait extraordinaire !

    Ensuite, au niveau des personnages, je crois que j'ai été beaucoup trop influencée par le film. J'ai donc trouvé Sophie très peu attachante, voire même antipathique... Howl (ou Hauru pour les fans du film) est encore plus extravagant que dans le film, mais je l'ai trouvé quand même trop superficiel, bien que ce soit le personnage avec le plus de bagage émotionnel. Les autres personnages ne me laisseront pas un souvenir impérissable. J'ai trouvé dommage que Turnip l'épouvantail fasse figure de croque-mitaine alors qu'il est adorable dans le film ! Voyez, le fait que je compare tout au film que j'adore n'aide pas à plaider en la faveur du roman ! Le seul personnage que j'ai apprécié est Calcifer : grognon, hargneux mais tellement attachant et important !

    L'écriture de l'auteur est également quelque chose qui m'a perturbée... Je ne saurais exactement comment vous décrire ça, mais j'ai eu énormément de mal à me faire à son style – d'ailleurs, je ne crois pas avoir réussi ! C'était très décousu, passant du coq à l'âne, mais avec un niveau tout à fait compréhensible cependant.

    En bref, une déception pour moi qui me réjouissais de retourner aux origines de mon film d'animation favori des Studios Ghibli... Je préfère mille fois la version de Hayao Miyazaki !

     

      

    « The Mortal Instruments, book 3 : City of Glass | Cassandra ClareLe Voleur de Cœur | Rawia Arroum »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :