• Inferno | Dan Brown

     

     

    C’est l’une des plus grandioses œuvres de la littérature italienne, L’Enfer de Dante, qui est le fil conducteur de cette nouvelle aventure. En Italie, plongé dans une atmosphère aussi opaque que mystérieuse, le héros de Dan Brown, Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard va devoir affronter un adversaire diabolique sorti des limbes de l’Enfer et déchiffrer l’énigme la plus complexe de sa carrière. Elle le fait plonger dans un monde où l’art et la science de pointe tissent un écheveau qui exige de sa part toute son érudition et son courage pour le démêler. S’inspirant du poème épique de Dante, Langdon se lance dans une course contre la montre pour trouver des réponses et découvrir en traversant les Cercles de l’Enfer ceux qui détiennent la vérité… avant que le monde ne soit irrévocablement changé.

     

     

    Ce roman n'était pas du tout prévu dans ma PAL de Septembre mais j'ai eu une envie subite de retrouver un de mes personnages de fiction favoris : Robert Langdon. Est-ce parce que je le vois forcément sous les traits de Tom Hanks ? En tout cas, bien m'en a pris car j'ai, une nouvelle fois, adoré ma lecture !

    Je dois cependant avouer que Anges et Démons reste mon aventure favorite de Robert Landgon... Elle m'a d'ailleurs donné très envie de visiter Rome et le Vatican ! Ici, ça n'a pas manqué, j'ai désormais envie de visiter Florence et Venise ! C'est qu'il nous coûterait cher en voyages, Monsieur Dan Brown ! ;-)

    Pour en revenir à Inferno, j'avais quelques appréhensions au début car la base de ce roman est la Divine Comédie de Dante, œuvre que je ne connais que de nom... Heureusement, en fin pédagogue, l'auteur, à travers Langdon, nous explique pas à pas les éléments principaux de ce monumental poème. Nous retrouvons donc notre cher symbologue dans une position peu enviable : il est à l'hôpital, on lui a tiré dessus et la personne responsable revient pour finir le travail ! Pour parachever le tout, Langdon est amnésique : il n'a aucun souvenir des dernières 48 heures ! C'est ainsi que commence la « recette Langdon », commune à toutes les aventures de notre cher ami : courses-poursuites, déchiffrages de messages mystérieux, courses d'un monument à l'autre, découvertes qui changent la face du monde... Toujours la même recette donc, mais toujours aussi savoureuse ! J'ai néanmoins regretté le peu de symbologie dans ce tome... Notre Robert n'a que peu l'occasion de briller dans son domaine, et c'est bien dommage ! Le développement des personnages n'est pas le point fort de Dan Brown, mais j'ai beaucoup apprécié le personnage de Sienna (et Robert, bien entendu!).

    Les rebondissements sont légions et les retournements de situation incessants ! Je n'en ai vu aucun venir, j'ai été soufflée à chaque fois ! Malgré la fin un peu rapide, j'ai trouvée l'intrigue rondement menée, tous les éléments s'emboîtant parfaitement pour former un puzzle effrayant. J'ai trouvé beaucoup de profondeur dans les réflexions du « grand méchant », qui nous amène à nous poser de nombreuses questions... Et si, au final, le méchant n'avait pas forcément tort ?

    Pour servir de décor à son intrigue, l'auteur a choisi plusieurs villes, dont Florence et Venise. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a un don pour les descriptions et qu'il nous donne envie de suivre les pas de ses protagonistes et de visiter tous ces lieux somptueux ! Je salue le travail de recherches que Dan Brown a dû mener pour rendre ces lieux si fidèles aux originaux.

    En bref, une nouvelle réussite pour Dan Brown et Robert Langdon ! J'espère qu'une cinquième aventure verra le jour bientôt ! En attendant, l'adaptation cinématographique d'Inferno est prévue pour octobre 2016, toujours avec Tom Hanks dans le rôle titre. Vivement !

     

    « [Terminé] Challenge | Destockage de PAL en duoLe rendez-vous graphisme #4 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :