•  

    Titre : Au Pays de l'Ailleurs

    Titre VO : Furthermore

    Auteur : Tahereh Mafi

    Editions : Michel Lafon

    Date de parution : 2016

    Genre : Jeunesse Fantasy

    Pages : 397

     

     

    Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d'un don magique. La blanche Alice n'a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria.

    Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n'a-t-elle plus qu'un seul but : le retrouver.
    Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l'horizon... Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n'est ce que l'on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n'avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?

     

     

    Je tiens à remercier Livraddict et les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

    Au vu des différents avis qui circulent sur le net, j'ai l'impression qu'il n'y a pas de demi-mesure avec ce livre : soit c'est un coup de cœur, soit on n'accroche pas du tout. Pour ne pas installer un suspense insoutenable, je vous dis tout de suite que, pour moi, c'est un énoooorme coup de cœur !

    J'ai tout aimé dans ce roman, à commencer par sa couverture, magnifique ! Ensuite, passons au plus important : le fond. L'histoire est complètement loufoque, folle, incohérente parfois mais tellement tout !! On y retrouve Alice au Pays des Merveilles, Harry Potter et tant d'autres choses. C'est un joyeux mélange de tout et n'importe quoi et j'ai adoré ça ! Pour celles et ceux qui ont vu l'adaptation d'Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton, je vous dirai que ce livre est rempli à ras bord de "plussoyance" ! Tous les endroits rencontrés – et il y en a beaucoup ! – sont originaux, je n'en avais jamais rencontré de tels dans d'autres lectures ! Comme c'est un roman middle-grade, bien sûr la fin est prévisible, mais ça ne gâche en rien le plaisir du voyage, car c'est indéniable que ce roman en est un !

    Du côté des personnages, Alice et Oliver sont imbuvables au début, on a envie de les secouer ou de leur mettre des baffes toutes les cinq secondes, mais leur évolution est manifeste et on apprend à les apprécier au fur et à mesure de la lecture. L'univers créé par Tahereh Mafi est une explosion de couleurs, de sons, de saveurs incroyables ! Il est d'une richesse que j'ai rarement vue dans un roman jeunesse ! Tout de même, je dois avouer que j'ai trouvé le vocabulaire trop compliqué pour le public à qui le livre est destiné... D'ailleurs, je félicite le traducteur, qui a fait un travail fantastique pour restituer le monde chatoyant de l'auteur. Ce qui m'amène au point que j'ai le plus apprécié dans ce roman : la plume de l'auteur !

    Mes amis, la plume de Tahereh Mafi est une des plus belles et des plus poétiques qu'il m'ait été donné de lire ! Elle a un véritable don avec les mots, tant et si bien que dès les premières pages, j'ai été happée par l'histoire. L'écriture est très immersive et on a vraiment l'impression de plonger dans l'univers d'Alice, de voir toutes les couleurs qui l'entourent, de goûter toutes les saveurs, de voir les pluies de lumière...

    Au final, le seul petit minuscule reproche que je pourrais faire concerne la fin, que j'ai trouvée un peu trop rapide...

    En bref, un énorme coup de cœur pour ce roman, que j'ai également en VO dans ma PAL et que je relirai avec plaisir pour saisir toute la quintessence de la plume de Tahereh Mafi.


    votre commentaire
  •  

     

    Clary est de retour à New York et la vie est belle : elle s'entraîne pour devenir une chasseuse d'ombres et elle peut enfin appeler Jace son petit ami.
    Mais tout a un prix. Quand Jace commence à s'éloigner d'elle sans explication, elle se rend compte qu'elle a peut-être déclenché des événements qui pourraient bien la conduire à la perte de tout ce qu'elle aime... Même Jace.

     

     

     Lecture en V.O.

     

    Encore une fois, c'est avec un plaisir non dissimulé que je me suis plongée dans le quatrième tome des aventures de nos amis Chasseurs d'Ombres. Et, encore une fois, ma lecture s'est soldée par un coup de cœur ! J'espère que ça continuera sur cette belle lancée !

    Je ne m'attarderai pas sur l'intrigue étant donné qu'il s'agit d'un tome 4. Je dirais seulement qu'elle est un peu différente dans sa dynamique que celle des trois premiers tomes. En effet, on se concentre ici plus sur les interactions entre les personnages, les complots, les trahisons, même si le tout ne manque pas d'une bonne dose d'action. De plus, les personnages secondaires ont une place beaucoup plus importante dans ce tome, que ce soit Simon, Isabelle, Maia, Alec ou Magnus. Bien évidemment, Jace et Clary restent les personnages phares de l'histoire, mais ils sont moins présents qu'auparavant, ce qui n'est pas pour me déplaire. Au fur et à mesure des tomes, je m'attache de plus en plus aux personnages (même à Simon, si si!), même si mon personnage chouchou reste encore et toujours Magnus !

    Côté écriture, c'est toujours un régal à lire ! La plume de Cassandra Clare paraît tellement facile et évidente que c'en est presque insolent ! L'humour sarcastique et le cynisme sont toujours aussi présents et je me réjouis de lire la suite, d'autant que le fil rouge que l'on suit dans ce tome promet de beaux rebondissements en perspective ! La fin m'a soufflée !

    En bref, nouveau coup de cœur pour cette saga et nouveau coup de maître de la part de Cassandra Clare ! Vivement la suite !

     

      


    votre commentaire
  •  

     

    Lilac LaRoux est l'héritière de la plus grande fortune de la galaxie. Tarver, lui, n'est qu'un soldat intergalactique sans particule ni fortune. Dans une société intergalactique ultra hiérarchisée, tout les oppose : l'argent, la famille, la culture, l'éducation, la sensibilité… Ils ne sont théoriquement même pas autorisés à s'adresser la parole. Mais quand le vaisseau spatial qui les transporte s'écrase, ils se retrouvent seuls, sur une planète déserte, et doivent unir leurs forces pour survivre. Mais le plus grand danger qui les guette n'est-il pas leur attirance mutuelle, aberration dans la société dont ils sont issus ? Pourtant, quand d’étranges visions commencent à les assaillir, menaçant leur clairvoyance et leur intégrité, ils doivent baisser leur garde. S’ils ne veulent pas perdre la tête, ils doivent se faire confiance et cesser de jouer leur rang. S’abandonner et se confier, littéralement, l’un à l’autre. Quitte à se laisser submerger par leurs sentiments les plus enfouis… jusqu'à la passion qui pourrait bien être la clé de leur survie.

     

     

     Lecture en V.O.

     

    J'ai profité du challenge ABC de l'Imaginaire 2016 pour sortir ce premier tome des tréfonds de ma PAL et, pour tout vous dire, je ressors assez déçue de ma lecture...

    Le postulat de départ était pourtant assez tentant : deux naufragés sur une planète déserte (ou pas...), qui tentent par tous les moyens de survivre façon Koh Lanta en attendant les (éventuels) secours. Sur le papier, ça avait de quoi être prenant. Oui, mais voilà : c'est extrêmement long et très répétitif !

    Au niveau de l'intrigue, les événements les plus intéressants se passent au tout début de l'histoire et à la toute fin. Entre les deux, il ne se passe pas grand chose et j'ai souvent eu l'impression de lire toujours la même chose. Ça s'améliore quand même vers la fin, on commence à entrevoir le boin d'une intrigue, mais elle arrive beaucoup trop tard ! Le tout ne m'a donc pas passionnée plus que ça, et je dois vous avouer que j'en étais arrivée à un point où je me fichais pas mal de ce qui pouvait bien arriver aux personnages !

    Parlons-en, d'ailleurs, des personnages ! Non seulement ils n'ont aucune profondeur, mais pour couronner le tout, ils sont clichés au possible ! La riche héritière qui déteste le pauvre soldat mais qui finit par tomber amoureuse de lui ? Sérieusement ? En plus, on ne nous épargne pas les passages dans lesquels la fille fragile a besoin du réconfort de son d compagnon... Ça dégouline de mièvrerie et je déteste ça !!

    Au niveau de l'écriture, l'auteur a décidé d'alterner les points de vue à chaque chapitre et ç'aurait été une bonne idée si elle n'avait pas gardé le même style d'écriture pour les deux personnages... De ce fait, je n'ai pas réussi à m'attacher à eux.

    En bref, une déception, qui ne me donne pas envie de connaître la suite. Je m'arrête donc là pour cette saga !

     

      


    1 commentaire
  •  

     

    Symphonie est un monde musical. Brutal. Chacun y possède un instrument, donné à la naissance. Arme enchantée mais également véritable partie de soi-même, on la nomme mélo-âme. Avec ces objets, tous les clans rivaux se livrent une guerre sans merci... les instruments de musique hurlent, et des vies s'évaporent. Au milieu de cette cacophonie, Dylan profite d'une vie rêvée de fils cadet de chef de clan, sans responsabilité ni impératif quelconque... Et heureusement, car il cache un secret inavouable : il n'a pas de mélo-âme, aucun pouvoir, et s'il a un instrument, ce dernier n'a rien de magique. Aussi lorsqu'il se retrouve propulsé héritier de son clan et qu'il doit faire ses preuves sur le champ de bataille, il est totalement désemparé.

     

     

    Je remercie Livraddict et les Editions Michel Lafon pour ce partenariat.

    Dès que j'ai lu le synopsis de ce roman, j'ai tout de suite été intriguée : un monde où les instruments de musique sont vivants et sont inextricablement liés à leur propriétaire ? Pour moi qui suis passionnée de musique, je ne pouvais qu'être intéressée par ce roman !

    Et je dois dire que l'ai beaucoup aimé, je suis même à la limite du coup de cœur ! Je vous avoue que je n'avais jamais lu un livre dans lequel les instruments et la musique en général avaient une place aussi centrale, et ce n'est pas pour me déplaire !

    Premier point, la forme. J'ai d'abord trouvé la couverture magnifique ! Ensuite, le travail qui a été fait sur les chapitres est hyper intéressant : à chaque début de chapitre un extrait de chanson qui reflète bien ce qu'il va arriver dans les prochaines pages (j'ai d'ailleurs été ravie d'y retrouver certains de mes chouchous comme Michael Jackson, Mika et Jean-Jacques Goldman, l'auteur marque des points avec moi!), puis le dessin d'un cœur humain à chaque en-tête de chapitre et, pour diviser le chapitre en paragraphes, quoi de mieux qu'un soupir ?

    Ensuite, passons à l'intrigue : je dois dire que l'auteur a un sacré talent pour nous envoyer balader à droite et à gauche, de théorie en théorie, sans pouvoir réellement démêler le vrai du faux ! Ça m'a beaucoup plu, même si de fait, l'intrigue s'en trouve un peu brouillonne... Je me suis souvent demandé où l'auteur voulait nous emmener... En tout cas, les retournements de situation sont légion, donc ne pensez pas un seul instant que vous avez réussi à percer tous les mystères de l'histoire ! J'ai juste vu venir la révélation finale, ce qui ne m'a pas empêché de l'apprécier ! D'ailleurs, en parlant de la fin, je l'ai trouvée beaucoup trop rapide !

    Les personnages sont tous très creusés, ont de multiples facettes et ne sont pas toujours ceux que l'on imaginait... Là encore, il ne faut pas s'arrêter à notre première impression ! Le personnage principal, Dylan, est un anti-héros par excellence : trouillard, lâche, désinvolte, il se fiche pas mal de ses responsabilités et fait preuve d'un grand égoïsme en ne pensant qu'à lui et à sa femme. Mais d'un autre côté, il est aussi gentil, compatissant, généreux... Il fait montre d'une dualité qui lui donne beaucoup de relief mais qui provoque également parfois une envie irrépressible de lui mettre des baffes ! Et c'est comme ça pour tous les personnages : c'est un peu ce que je leur reproche, ils sont de temps à autre blancs, puis noirs, mais ils trouvent rarement leur juste milieu. Quand ils le trouvent, ces personnages sont tout simplement parfaits !

    Enfin, la plume de l'auteur est pleine de poésie, la manière dont elle décrit les instruments, la musique et la vie à l'intérieur des guitares, violons, orgues et autres est magnifique ! Et, encore cette dualité, elle n'hésite pas à faire souffrir ses personnages en partant dans le registre un peu plus gore...

    En bref, une lecture étonnante, dérangeante, à laquelle il manque un petit quelque chose pour en faire un coup de cœur ! Peut-être une fin moins rapide ou une intrigue moins brouillonne...

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Sophie est l'aînée des filles d'un chapelier fort réputé de la ville de Halle-Neuve, située dans le royaume d'Ingary. À la mort de leur père, les trois sœurs se voient obligées d'apprendre chacune un métier, et Sophie est tout naturellement désignée par sa belle-mère pour reprendre l'entreprise familiale. Dans le fond de l'atelier, le temps ne passe pas vite et on s'ennuie ferme à coudre des roses aux bonnets et des voilettes aux capotes de velours. Un jour pourtant, l'existence morne et solitaire de la jeune fille prend un tour inattendu lorsque la sorcière du désert lui rend visite et la transforme en vieille femme. Sophie se voit contrainte de quitter la ville et d'aller chercher fortune quand, sur sa route, un étrange château appartenant à un magicien nommé Hurle apparaît dans le paysage. L'homme a la terrible réputation de séduire les belles et de les croquer. Qu'à cela ne tienne, Sophie a bien l'intention de se faire adopter et de s'initier à la sorcellerie pour retrouver son apparence d'antan.

     

     

     Lecture en V.O.

     

    Voilà une éternité que ce roman traînait dans ma PAL et, ce mois-ci, je l'ai enfin pioché dans ma book jar. J'étais vraiment contente à l'idée de découvrir le roman qui a servi de base à mon film préféré des Studios Ghibli, Le Château Ambulant. Au final, merci de ne pas me lancer de tomates, mais j'ai mille fois préféré le film au livre ! Alors oui, je vous le concède, normalement c'est l'inverse qui se produit mais là, je ressors vraiment déçue de ma lecture...

    Bien sûr, on retrouve pas mal d'éléments du film, mais j'ai trouvé l'intrigue et les personnages complètement différents. L'intrigue, tout d'abord, m'a semblé très décousue : elle part un peu dans tous les sens et j'ai eu du mal à m'y retrouver. Je salue néanmoins l'immense créativité de l'auteur, qui a su inventer un monde hyper original et rempli de magie. Rien que l'idée du château, dont la porte donne sur plusieurs endroits distincts, est tout à fait extraordinaire !

    Ensuite, au niveau des personnages, je crois que j'ai été beaucoup trop influencée par le film. J'ai donc trouvé Sophie très peu attachante, voire même antipathique... Howl (ou Hauru pour les fans du film) est encore plus extravagant que dans le film, mais je l'ai trouvé quand même trop superficiel, bien que ce soit le personnage avec le plus de bagage émotionnel. Les autres personnages ne me laisseront pas un souvenir impérissable. J'ai trouvé dommage que Turnip l'épouvantail fasse figure de croque-mitaine alors qu'il est adorable dans le film ! Voyez, le fait que je compare tout au film que j'adore n'aide pas à plaider en la faveur du roman ! Le seul personnage que j'ai apprécié est Calcifer : grognon, hargneux mais tellement attachant et important !

    L'écriture de l'auteur est également quelque chose qui m'a perturbée... Je ne saurais exactement comment vous décrire ça, mais j'ai eu énormément de mal à me faire à son style – d'ailleurs, je ne crois pas avoir réussi ! C'était très décousu, passant du coq à l'âne, mais avec un niveau tout à fait compréhensible cependant.

    En bref, une déception pour moi qui me réjouissais de retourner aux origines de mon film d'animation favori des Studios Ghibli... Je préfère mille fois la version de Hayao Miyazaki !

     

      


    votre commentaire
  •  

     

    La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Citée de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S'introduire dans la Cité sans l'autorisation de l'Enclave n'est pas sans danger... Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d'arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ?

     

     

     Lecture en V.O.

     

    !! Attention !! Peut contenir des spoilers des tomes précédents !!

     

    Cela faisait quelques mois que je n'avais pas lu un tome de la saga The Mortal Instruments, non pas par réticence, mais au contraire parce que j'adore tellement cette saga que je ne veux pas la lire trop vite ! Je préfère la savourer, mais ce troisième tome est tellement fantastique que je pense quand même lire la suite rapidement !

    Encore une fois, Cassandra Clare a réussi à m'embarquer dans son univers sans aucune difficulté, j'ai adoré retrouver le monde des Chasseurs d'Ombres et tous ces personnages absolument fabuleux ! L'intrigue reprend là où elle nous avait laissé dans le tome 2, avec un énorme cliffhanger qui laissait présager d'énormes retournements de situation. L'auteur ne déçoit pas et nous emmène dans un maelström d'action, de combats, de rebondissements sans nous laisser aucun moment de répit ! Beaucoup d'interrogations trouvent leur réponse dans ce troisième tome, même si quelques détails laissent supposer que la suite sera tout aussi passionnante... Je n'en dirai pas plus au niveau de l'intrigue, juste que tout s'est résolu comme je l'espérais, ce qui est toujours un plus !

    Les personnages sont tous parfaits à leur manière, même les méchants, dont le nouveau venu dont je tairais le nom... Spoiler... Clary évolue de manière crédible et admirable : elle prend de plus en plus sa place dans le monde des Chasseurs d'Ombres, elle prend des décisions et refuse de rester sur la touche, même si parfois elle fait des bourdes... L'évolution de sa relation avec Jace est très intéressante et m'a beaucoup plu. En relisant ma chronique des deux premiers tomes, j'avais élu Jace comme étant mon personnage préféré, et bien, figurez-vous qu'il a été détrôné ! Je suis désormais une Magnus Bane addict et je refuse de me soigner ! Lol ! J'ai également changé d'avis concernant Simon à la lecture de ce tome : il prend une toute autre dimension et j'ai hâte de le retrouver, idem pour Alec. Tous les personnages sont développés à fond, même les personnages que l'on peut considérer comme secondaires et c'est une des grandes forces de cette saga.

    La plume de l'auteur est envoûtante et ses descriptions nous donnent l'impression de réellement visiter Alicante. L'univers est toujours aussi riche et fouillé, la mythologie mise en place est passionnante et les créatures rencontrées toutes plus fascinantes les unes que les autres !

    En bref, encore un tome coup de cœur pour cette saga qui atteint le sommet de mon classement personnel aux côtés de Harry Potter ! Vivement la suite !

     

       


    votre commentaire
  •  

     

    Ce n'est pas la plus belle fille du lycée. Ni la plus populaire. Pourtant, elle est unique : elle a le don de prémonition. Ça commence avec des rêves. Il y a des lys blancs, la fleur des ténèbres. Quelqu'un la traque dans les bois. Elle ignore qui et ne sait pas comment lui échapper. Puis c'est le matin. La vie de Lucy reprend son cours normal. Et ça recommence. Toutes les nuits. Mais ce n'est que le début. Car elle sait que bientôt, très bientôt ses cauchemars vont devenir réels.

     

     

    J'ai pioché ce premier tome dans ma PAL parce qu'il y traînait depuis plusieurs années. Malgré un pitch accrocheur, je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire et je ressors déçue de ma lecture. Je ne me souviens déjà quasiment plus de ce qu'il s'y passe, c'est vous dire si ce roman m'a marquée !

    L'intrigue avait pourtant des éléments intéressants : Lucy a un don, un don de prémonition qui l'avertit à travers ses rêves d'un danger qui menace sa meilleure amie Drea. Afin d'en savoir plus et de protéger celle-ci, elle met en place tout un tas de rituels de sorcellerie hérités de sa grand-mère. Malgré tout, le danger se rapproche inexorablement et on se demande si Lucy sera assez forte pour faire face à la menace grandissante qui s'annonce...

    Intrigant, isn't it ? Oui, mais voilà, l'intrigue est hyper répétitive !! Le même schéma se répète encore et encore jusqu'à la fin du roman : Lucy fait un rêve prémonitoire, elle pratique un rituel quelconque, une péripétie survient et on recommence le tout ! Alors, ça va bien une ou deux fois, mais ça devient vite très lassant !

    Les personnages ne sont pas du tout développés et n'ont aucun charisme ! Même Lucy, notre personnage principal, est très mystérieux : on n'apprend rien sur elle, alors qu'il y aurait eu matière à développement. En plus, ils sont tous autant qu'ils sont d'une niaiserie affligeante... J'ai souvent levé les yeux au ciel en lisant les réactions des personnages.

    En bref, une lecture à oublier et je ne lirai certainement pas la suite !

     

      


    votre commentaire
  •  

     

    Voilà plusieurs semaines que Sophie Foster n’a plus aucune nouvelle du Cygne Noir, l’organisation clandestine qui l’a créée. Si elle se sent abandonnée, la jeune Télépathe redoute surtout qu’un traître n’ait infiltré leurs rangs. Pourtant, elle a bien vite d’autres chats à fouetter : un mystérieux traqueur est découvert sur Silveny l’alicorne, Vertina, le miroir spectral de Jolie, refuse obstinément de révéler ce qu’elle sait, et le Conseil ordonne à Sophie de guérir Fintan, le Pyrokinésiste à l’esprit brisé, malgré l’immense menace qu’il représente…
    Toujours accompagnée de Keefe, Dex, Fitz et Biana, la jeune fille est entraînée dans un tourbillon de révélations et de rebondissements… à tel point que, déterminée à démasquer les rebelles qui menacent les Cités perdues, elle va commettre un terrible faux pas, et conduire les elfes au bord de la guerre !

     

     

    !! Attention !! Peut contenir des spoilers des tomes précédents !!

     

    Ce troisième tome de la saga Gardiens des Cités Perdues est celui que j'ai le moins aimé. Tout d'abord, je dois avouer que je n'avais que de vagues souvenirs des deux premiers tomes, et pas moyen de trouver un synopsis détaillé sur internet pour me rafraîchir la mémoire ! Du coup, c'est un peu à l'aveuglette que je me suis lancée dans la lecture de ce troisième opus d'une de mes sagas chouchous.

    En conséquence, j'ai mis pas mal de temps à entrer dans l'histoire, le temps que des fragments des tomes précédents me reviennent en mémoire au fur et à mesure des chapitres. J'ai trouvé ce tome somme toute assez lent, avec pas mal de longueurs et une intrigue pas forcément des plus palpitantes... J'ai eu l'impression que ce tome faisait office de transition entre les deux excellents premiers tomes et la suite qui promet d'être riche en rebondissements ! L'histoire, de manière générale, m'a plue et les retournements de situation sont légion. L'auteur nous fait plusieurs révélations, contrairement aux deux premiers tomes où elle nous laissait dans le brouillard, même si ces révélations amènent d'autres questions ! C'est un cercle vicieux ! Je ne dirai rien de plus sur l'histoire pour ne pas vous spoiler !

    Du côté des personnages, rien à dire, ils sont toujours au top ! Le seul reproche que j'aurais à faire concerne Sophie, que j'ai trouvée bien trop mature pour son âge, rappelons qu'elle n'a que 13 ans ! J'ai donc aimé les moments où elle agit de façon irréfléchie, plus en adéquation avec son âge. Les autres personnages sont tous complexes et l'on découvre d'autres facettes de leur personnalité.

    Le contexte de l'histoire prend également une autre dimension dans ce tome : les elfes se rendent compte, à leur grand désarroi, que leur mode de vie n'est pas aussi parfait ni aussi lisse qu'ils voudraient bien le penser. On sent des discordances et des divisions naître chez ce peuple pourtant partisan de la paix. Ils dévoilent finalement un côté cruel face à ce qu'ils ne connaissent pas ou ne comprennent pas. Cet aspect amène un peu de noirceur bienvenue dans ce monde sensé être idyllique.

    En bref, un tome en-deçà des premiers mais qui reste très agréable à lire et laisse présager une suite des plus palpitantes !

     

      


    votre commentaire
  •  

     

    Deux adolescents aux secours des dieux de l'Olympe!

    Alors que sur le mont Olympe la guerre fait rage, opposant les dieux de l'Antiquité aux terribles Nirads, à New York, de nos jours, un puissant orage plonge la ville dans l'obscurité.
    Emily, 13 ans, entend alors un choc sourd sur le toit de l'immeuble où elle vit. Comme elle habite au dernier étage, elle se rend sur la terrasse et a la surprise de découvrir Pégase! Le cheval est blessé. Elle va chercher l'aide de Joel, un camarade de classe, féru de mythologie. Mais les Nirads débarquent à New York, et prennent en chasse les enfants et le cheval ailé...

     

     

     Lecture en V.O.

     

    Voilà une lecture que j'ai littéralement dévorée !! En effet, en un peu plus de 3 heures, l'affaire était pliée et j'étais déjà en train de regarder sur The Book Depository pour m'acheter les 4 tomes suivants ! Oserais-je vous dire que ce premier tome a été un coup de cœur ? Je pense que vous l'aviez deviné, non ? ;-)

    Si vous avez aimé la série Percy Jackson, nul doute que cette série-ci vous plaira ! D'ailleurs, Rick Riordan en a fait une critique élogieuse ! Ayant moi-même adoré Percy Jackson, c'est avec enthousiasme que je me suis plongée dans ce tome, et je n'en suis ressortie qu'une fois ma lecture achevée.

    Nous faisons ici la rencontre d'Emily, une jeune fille de 13 ans tout à fait ordinaire dont la vie va changer un soir d'orage, lorsque le mythique (et mythologique) Pégase s'écrase sur le toit de son immeuble... Elle va alors être embarquée dans une folle aventure afin de sauver les mondes, celui des hommes, mais aussi celui des Dieux, l'Olympe ! Contrairement à Percy Jackson, nous ne sommes pas avec les Dieux Grecs mais avec leurs homologues Romains, Jupiter et consorts. L'intrigue est passionnante de bout en bout et tient le lecteur en haleine même si les ficelles sont assez grosses et facilement devinables. J'ai tout aimé dans cette histoire !

    Les personnages sont tous extraordinaires, tant chez les gentils que chez les méchants ! Emily est une jeune fille loyale et obstinée, qui sait parfaitement ce qu'elle veut et qui ne laissera rien se mettre en travers de son chemin. C'est un personnage qui m'a énormément plu ! Idem pour Joel et Diane. Paelen est un garçon aux multiples facettes et on change d'avis sur lui au fur et à mesure de l'histoire. Les méchants sont tout à fait crédibles et on a envie de les bastonner à chaque fois qu'ils apparaissent ! Mais la palme du meilleur personnage revient à Pégase ! Cet étalon est absolument génial et je veux le même ! Attention : surtout, ne l'appelez pas un cheval, il est très susceptible là-dessus ! ;-)

    La plume de l'auteur et fluide et très agréable à lire, et le tout ne manque pas d'humour !

    En bref, une série jeunesse coup de cœur que je vous invite à découvrir ! Pour ma part, je m'en vais acheter la suite...

     

      


    1 commentaire
  •  

     

    Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l'a précipité dans le vide ?

    Convoquée pour identifier le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu'il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d'un inquiétant personnage. Elle suit l'homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille... 150 ans plus tôt !

    Pour Faustine, c'est le début d'une série d'aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l'Histoire.

     

     

    A la lecture du résumé de ce premier tome, j'ai tout de suite été attirée par le pitch : une histoire de voyage dans le temps, au cœur du Paris du XIXe siècle avait de quoi ravir l'Historienne que je suis ! Au final ,j'ai bien aimé cette lecture, mais sans plus car quelques éléments m'ont gênée...

    L'histoire, tout d'abord, commence tel que nous le présente le résumé : un voyage dans le temps et on se retrouve en plein Paris, en plein XIXe siècle, même si, comme l'héroïne, on ne sait pas avec certitude dans quelle année on se trouve. Alors, je ne peux pas trop en dire pour ne pas spoiler mais j'ai d'abord été très convaincue et emportée par l'histoire, sauf qu'à la moitié du livre, l'auteur opère un revirement à 180° qui m'a complètement prise par surprise ! Ce nouvel aspect de l'histoire est très désarmant, et je ne saurais dire si je l'ai trouvé positif ou négatif...

    L'immersion dans Paris au XIXe siècle est très crédible, grâce à un environnement fidèle bien que peu utilisé, et à un vocabulaire adapté qui nous emmène à travers les bas-fonds et la haute société de l'époque. La mention d'illustres personnages comme Haussmann ou Napoléon III renforce la solidité d'un univers très bien construit. L'autre aspect de l'histoire mentionné plus haut est tout aussi intéressant.

    Au niveau des personnages, j'ai eu un peu plus de mal... Faustine n'est pas une héroïne particulièrement attachante, et j'ai trouvé peu crédible qu'elle s'adapte aussi facilement à son nouvel environnement, sans faire aucune bourde. De plus, j'ai trouvé que l'enquête prenait un peu trop le pas sur son objectif premier, qui concerne son père. Je n'ai pas aimé l'irruption d'un début de romance en plein milieu de l'histoire parce qu'elle arrive comme un chien au milieu d'un jeu de quilles et qu'elle disparaît tout aussi vite... Les autres personnages ne m'ont pas marquée outre mesure, et j'avais deviné l'identité de plusieurs d'entre eux.

    En bref, un lecture sympathique mais pas transcendante. Je ne sais pas si je lirai la suite...

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique