•  

     

    Etre le fils de Poséidon, un honneur ou une cruelle plaisanterie ? Lorsqu'une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de cannibales géants, Percy le demi-dieu a un terrible pressentiment... Comme le lui annonçaient ses étranges cauchemars, les frontières magiques qui protègent la Colonie des Sang-Mêlé sont empoisonnées. Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres, qui porte bien son nom.

     

     

    J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Percy Jackson et tous les autres personnages pour ce deuxième tome de la saga, même si je l'ai un peu moins aimé que le premier...

     

    Comme pour le tome 1, j'ai vu le film avant de lire le livre et, comme pour le tome 1, le livre est cent fois mieux que le film ! Malgré le laps de temps qui s'est écoulé entre ma lecture des deux tomes, je n'ai eu aucun mal à me replonger dans l'histoire, et c'est avec bonheur que j'ai retrouvé Percy, Annabeth, Grover et tous les autres.

     

    Cette fois-ci, la Colonie des Sang-Mêlé est en grand danger : l'arbre de Thalia, qui protège la colonie, a été empoisonné et se meurt ! Clarisse est envoyée dans une quête pour trouver le moyen de le guérir... Bien évidemment, Percy et ses amis vont s'empresser de mettre le nez dans cette histoire, surtout que Grover est porté disparu...

     

    Le rythme de l'histoire est, comme pour le premier tome, assez soutenu : on ne s'ennuie pas une minute ! Les aventures s'enchaînent à un rythme effréné et l'on rencontre pléthore de personnages tous plus originaux - et mythologiques - les uns que les autres.

     

    La fin est magistrale, un retournement de situation auquel on ne s'attend pas et je n'ai qu'une hâte : lire la suite !!

     

     Percy Jackson, tome 2 : La Mer des Monstres - Rick Riordan


    1 commentaire
  •  

     

    Nita laissa courir ses doigts le long d’une des étagères de la bibliothèque. Soudain, quelque chose interrompit son mouvement. Un petit livre perdait un fil, et son ongle s’était accroché dessus. Elle plissa les yeux. Ah ! Un de ces guides consacrés aux métiers : Comment devenir pilote, Comment devenir chercheur, infirmier, écrivain… Mais celui-là s’intitulait… Comment devenir un sorcier en dix leçons ! Nita extirpa le volume du rayonnage, ébahie, et se plongea dans la lecture. Non, impossible ! se dit-elle au bout d’un instant. Elle referma le livre et le tint serré dans sa main, immobile, en proie à un mélange de confusion, d’incrédulité… et d’euphorie. Si c’était une plaisanterie, elle était géniale. Et si ce n’en était pas une…

     

     

    Tout d'abord, je tiens à remercier Livraddict et les Editions Lumen pour cette jolie découverte.

     

    Gros succès aux USA et présenté comme une alternative quand on est en manque d'aventures façon Harry Potter, ce roman avait tout pour attiser ma curiosité. Mais mon avis sera au final mitigé, même si ma curiosité a été assez aiguisée pour lire la suite.

     

    L'auteur nous plonge donc dans la vie de Nita, jeune collégienne de treize ans, qui sert régulièrement de punching-ball aux autres filles de son collège, qui se moquent d'elle et de son amour pour les livres et qui cassent ses affaires. Pour échapper à ses tortionnaires, Nita trouve refuge dans la bibliothèque et tombe sur un bien curieux ouvrage : Comment devenir un sorcier en dix leçons. Croyant à une plaisanterie mais sa curiosité éveillée, Nita emprunte le livre... pour se rendre compte qu'il s'agit bel et bien d'un manuel pour apprendre la magie !

     

    L'auteur est parvenue à créer tout un univers magique complètement original, auquel j'ai adhéré à 100% ! L'idée du Discours, ce langage propre aux sorciers, est tout simplement géniale, et j'aime beaucoup le fait de donner une âme non seulement aux plantes, mais aussi aux objets.

     

    Plus tard, apparaît le second personnage principal, Kit, lui aussi souffre-douleur des autres et lui aussi apprenti sorcier. Fred est un autre personnage que j'ai adoré, mais je vous laisse la surprise de la découverte... 

     

    L'humour est omniprésent dans ce tome, et j'y ai trouvé de nombreuses similitudes, non seulement avec Harry Potter, mais aussi avec Le Hobbit ou Le Seigneur des Anneaux.

     

    Passons à ce qui m'a moins plu... Le scénario : trop rapide, on passe d'une aventure à l'autre sans l'once d'une explication, tout se déroule beaucoup trop facilement pour les héros, qui ne se posent pas la moindre question ! De même, ce qui promettait au final d'être un monde magique dense et détaillé est... étrangement absent !! Et personne ne s'étonne que des gamins de douze ou treize ans parviennent à maîtriser des sorts complexes et appris par coeur en un claquement de doigts ? Je regrette également le manque cruel de profondeur des personnages secondaires : les parents de Nita se fichent comme d'une guigne qu'elle se fasse taper dessus régulièrement, les autres sorciers adultes se tamponnent le coquillard de la fin du monde... Seul le méchant redresse la barre et montre un vrai potentiel de développement pour la suite.

     

    Néanmoins, ce roman est très agréable à lire, et je pense continuer à suivre cette série, en espérant que la comparaison avec Harry Potter se révélera correcte...

     


    votre commentaire
  •  

     

    Un fantôme du futur est-il capable de sauver une vie dans le passé ?  Un conte effrayant de sombres pouvoirs et de revanche !  La fantôme apparaît un jour d'été, seule dans un monde qu'elle a connu un jour, parmi des gens qui furent sa famille.  Elle sait qu'elle est l'une parmi quatre soeurs, mais laquelle ?  Tout ce dont elle est sûre, c'est qu'il y a eu un accident. Alors qu'elle cherche à deviner son identité, elle sent une force maléfique se former autour d'elle.  Quelque chose d'horrible va arriver.  Une des soeurs va mourir - à moins que le fantôme n'arrive à utiliser le futur pour recréer le passé.  Mais comment prévenir des gens qui ne savent même pas qu'on existe ?

     

     

    Lecture en VO.

     

    Quel roman étrange que celui-ci ! Je connaissais l'auteur de nom grâce à sa célèbre série qui a inspiré Le Château Ambulant de Miyazaki. J'ai d'ailleurs le premier tome en VO dans ma PAL. C'est pourtant avec The time of the ghost que je découvre son univers.

     

    Tout d'abord, je trouve la couverture absolument magnifique, ce qui ne fait que renforcer mon opinion selon laquelle les couvertures VO sont dix fois plus belles que les nôtres ! Ensuite, le résumé est intrigant et a tout pour plaire.

     

    Malheureusement, je suis restée un peu sur ma faim... On commence le roman à travers les yeux du fantôme, qui nous fait ressentir toute sa confusion et son doute. De plus, elle prend peu à peu conscience de sa condition, nous entraîne dans un vent de panique qui lui fait perdre de vue ses objectifs. Cela forme un ensemble qui perd un peu le lecteur, on ne comprend pas tout ce qu'il se passe, seulement qu'il y a eu un accident. Les personnages sont tous hors du commun, vraiment délirants ! J'ai bien aimé les quatre soeurs et le chien Oliver. 

     

    L'intrigue est bien menée, malgré ce sentiment de confusion omniprésent, et la plume de l'auteur est fluide et très agréable à lire. Les indices finissent par nous orienter vers une hypothèse, pour qu'au dernier moment un revirement de situation remette tout en question ! C'est à la moitié du livre que l'histoire décolle réellement et prend un tour Burtonien à mon sens (Monigan est terrifiante...).

     

    En bref, une histoire étrange, dérangeante, angoissante qui me donne envie de découvrir d'autres livres de l'auteur, malgré une impression de confusion pendant une bonne moitié du roman.

     

    Lecture n°3

     


    1 commentaire
  •  

     

    Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout.Et pour cause !Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.

     

     

     

    Depuis le temps que j'entendais parler de ce roman et qu'il traînait dans ma PAL (en VO et en VF ^_^'), je me suis enfin décidée à l'en sortir. Et grand bien m'en a pris, puisque c'est un énorme coup de coeur !! 

     

    Tout d'abord, c'est la couverture qui m'a attirée : un dessin magnifique, rempli de détails et de couleurs, avec un style très doux. Puis le résumé m'a fortement intriguée... Je ne suis pas une fana des contes de fées, je ne me souviens pas en avoir lu d'ailleurs, même si je connais les histoires en général.

     

    Ce roman est classé jeunesse et, bien que certains éléments s'enchaînent un peu trop facilement, je pense que ce livre peut se dévorer à tout âge : la preuve, je l'ai adoré ! :D Les deux personnages principaux sont attachants, on ne peut s'empêcher de ressentir de l'empathie face à leur situation. Ils sont totalement différents mais complémentaires, on les adore et par moments, ils nous agacent tous les deux ! J'ai adoré la description des différentes princesses que l'on connaît si bien, surtout leur "face cachée" car elles dissimulent pour la plupart de lourds secrets. L'humour est bien présent, j'ai bien rigolé en lisant le face à face entre Boucle d'Or et le Petit Chaperon Rouge (quelle peste, celle-là !). Tous les personnages sont fascinants, y compris la Méchante Reine et Grenouille, que j'ai adoré ! Comme je l'ai dit, c'est un roman jeunesse, il y a donc quelques facilités parfois pour retrouver les éléments du Sortilège des Voeux, mais qu'importe ! Cette aventure est tellement bien menée ! Je ne m'attendais certainement pas à certaines révélations qui arrivent en fin de tome, mais chut... C'est un pan de l'histoire que je vous laisse découvrir par vous-même...

     

    En résumé, vivement le tome 2, qui bien heureusement est déjà dans ma PAL en VO ! ;-)


    votre commentaire
  •  

     

    Comme chaque été, Madeleine est forcée de travailler dans l'immonde restaurant, Le Cochon hurleur, de son détestable oncle, monsieur Lard. 
    Mais un jour elle découvre par hasard l'épicerie la plus mystérieuse de Paris. 
    La boutique est tenue par madame Pamplemousse, et cette dame prépare les plus étranges, les plus délectables, les plus exceptionnels, les plus époustouflants délices au monde...

     

     

    Lecture en VO.

     

    C'est tout d'abord la couverture de ce petit roman jeunesse qui m'a attirée : une couverture toute mignonne et gourmande à souhait ! Puis le résumé me semblait tentant... Alors allons-y !

     

    J'ai beaucoup aimé ce court roman qui se lit tout seul. Bien sûr, c'est très jeunesse. Bien sûr, c'est bourré de clichés : la jeune fille innocente et douée pour la cuisine contre le méchant Monsieur Lard dont la nourriture est infecte. Mais qu'importe puisque ce livre se laisse déguster comme une pâtisserie à l'heure du goûter !

     

    J'ai beaucoup aimé l'ambiance parisienne qui se dégage de ce livre, ainsi que l'étonnante petite boutique de Madame Pamplemousse, qui aurait très bien pu trouver sa place sur le Chemin de Traverse ! Les personnages sont attachants et hauts en couleurs, j'ai particulièrement apprécié le chat Camembert ! Je pense que je lirai la suite des aventures de Madame Pamplemousse !

     

    En bref, une petite lecture très sympathique, et idéale pour les néophytes de la lecture dans la langue de Shakespeare.

     

    Lecture n°2

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Ça y est : le célèbre agent d’artiste Luc Trahan s’intéresse sérieusement à Émily! Assez en tout cas pour lui faire signer un contrat d’enregistrement. Mais les manigances de Maud arriveront-elles à faire échouer le projet?... Entre son désir de revoir William, les goûts douteux (beurk!) de madame Gentilly et le retour inopiné de Marie-Pierre dans sa vie, Émily a le cœur étourdi.

     

     

     

    Tout d'abord, un grand merci à Masse Critique de Babelio ainsi qu'aux Editions Michel Lafon pour ce partenariat.

     

    Dans la digne lignée du premier tome, ce nouvel opus des aventures de Nikki Pop est un coup de coeur ! J'ai retrouvé avec plaisir le personnage d'Emily, toujours aussi fraîche, pétillante et amusante. J'ai adoré suivre son mode de pensée, elle a souvent des réflexions très drôles ! Certains personnages disparaissent, d'autres sont mis plus en avant, d'autres encore sont absents mais l'auteur laisse supposer leur retour dans les prochains tomes. Tous les personnages ont ce petit "truc" qui nous les rend attachants et surtout drôles du point de vue d'Emily : les cheveux de l'un, le grain de poivre entre les dents de l'autre...

     

    L'histoire est toujours aussi fun, ce livre se lit très vite, non pas parce qu'il est classé "jeunesse", mais bien parce qu'une fois dedans, on ne peut plus le lâcher ! Pour ma part, je l'ai dévoré en quelques heures. J'ai d'ailleurs adoré la fin, qui laisse présager une très bonne suite !

     

    J'ai donc hâte de lire la suite des tribulations de Nikki Pop !


    votre commentaire
  •  

     

    Arrachés à leurs époques respectives, de jeunes gens aux pouvoirs occultes latents cherchent à retrouver une mystérieuse Pierre d'Émeraude avant les Forces du mal. Alex, dix-huit ans, australien du XXIe siècle, descendant de Raspoutine ; Tom, douze ans, anglais du XIXe siècle, du sang de Nicolas Flamel ; Laure, vingt-deux ans, française du XVIIIe siècle, parente du comte de Saint-Germain. Ils sont les trois premiers Héritiers contraints par un Merlin impitoyable de se lancer dans une course-poursuite à travers les âges. Passant d'une Porte druidique à une autre, ils vont apprendre à se connaître et à maîtriser leurs incroyables talents. Pourtant, que ce soit en pleine Guerre de Cent ans, à la cour de Louis XIV ou dans le San-Francisco des années 1900, le Mal prend bien des visages. Car le démon Hermès Trismegiste qui peut prendre n’importe quelle apparence suit à la trace les Héritiers et peut compter sur l'aide de créatures maléfiques cachées parmi les mortels. Dans cette quête et ce combat pour la survie du monde, il n'y aura pas de quartier. Les Héritiers le savent. Et ils l'acceptent.

     

     

    Tout d'abord, je tiens à remercier Livraddict ainsi que les Editions Scrinéo pour ce partenariat.

     

    Dans ce premier tome, nous suivons les premières aventures d'Alex, Laura et Tom en pleine Guerre de Cent Ans. Initialement, c'est leur capacité à voyager à travers l'Histoire qui m'a attirée. Mais hélas, je ressors déçue de ma première rencontre avec cet auteur.

     

    L'histoire est intéressante, même si elle se passe dans une période que j'abhorre en tant qu'Historienne : le Moyen-Âge. J'avoue que je me suis emmêlée les pinceaux entre tous les personnages : sont-ils Bourguignons ou Armagnacs ? Malgré cela, je salue la précision de l'auteur, qui retrace cette période compliquée avec beaucoup d'aisance.

     

    En ce qui concerne les personnages principaux, c'est là que le bât blesse... Nous découvrons nos trois protagonistes dans leur époque respective. Alex est un Australien du XXIe siècle que j'ai trouvé arrogant, juste parce qu'il vient d'une époque plus évoluée que ses deux camarades. Ses tentatives incessantes de draguer Laure m'ont agacé au plus haut point... Passons à Tom, ce Cockney de Londres au XIXe siècle. C'est lui que j'ai le moins apprécié : caractériel, jaloux, il m'a tapé sur le système pendant toute ma lecture ! Enfin, Laure, la seule que j'ai apprécié, peut-être parce qu'elle vient de la France du XVIIe siècle. Parmi les autres personnages, j'ai beaucoup aimé Nicolas Flamel (j'ai d'ailleurs de suite pensé à Harry Potter !), les deux moines m'ont bien plu aussi, surtout Fulbert, ils sont très Burtoniens ! Quant au méchant, Hermès Tismégiste, il peut prendre possession du corps de n'importe qui et n'arrêtera devant rien pour s'emparer de la Pierre d'Emeraude. Les créatures invoquées sont terrifiantes et le monde des Ténèbres est omniprésent.

     

    Cette Pierre est d'ailleurs bien mystérieuse : douée de pensée propre, elle décide de son sort, et j'aurais aimé en savoir plus sur elle. De même, on nous parle d'une quatrième Héritière, que Merlin et ses moines ont du mal à repérer... Quid de ce personnage ? 

     

    En bref, je crois que j'attendais trop de cette lecture, que j'ai trouvée trop longue et parfois répétitive. Le fait qu'elle se passe au Moyen-Age n'a pas aidé non plus... Dommage...


    votre commentaire
  •  

     

    Émily Faubert a une seule obsession : écouter de la musique et chanter, debout sur son lit. Mais le faire sur une scène? Brrr! Surtout pas devant les élèves milliardaires et snobs du pensionnat Saint-Preux, où elle fait cette année son entrée au secondaire. Mais lorsqu’elle rencontre Jérémie Granger, vedette du petit écran qui fréquente son école, Émily commence à changer d’idée…

     

     

     

    J'avoue, j'ai eu un GROS coup de coeur pour ce roman jeunesse original et bourré d'humour ! Nous y faisons la connaissance d'Emily, jeune collégienne issue d'une famille très aisée, qui fait sa rentrée au prestigieux pensionnat Saint-Preux. Elle s'y retrouve bien seule, car sa meilleure meilleure amie est partie dans un collège public... Elle fait bientôt la connaissance d'Emma, qui est plus intello, et d'autres camarades de classe qui auront tous leur rôle à jouer. Emily est fan de musique, elle passe son temps à chanter à tue-tête debout sur son lit, une brosse à cheveux en guise de micro. Mais chanter en public ? JAMAIS !! Bien évidemment, le destin va s'en mêler...

     

    J'ai adoré ce roman jeunesse ! Le style de l'auteur peut paraître abusif, avec toutes ces majuscules et ces ponctuations, mais je trouve que c'est justement ça qui ancre le tout dans la réalité des jeunes d'aujourd'hui. Une fois commencé, j'ai eu bien du mal à m'arrêter car ce livre est MUSTI prenant !! Les personnages sont attachants, j'ai beaucoup aimé Emily qui n'est pas snob malgré sa vie aisée, Emma qui vient d'un milieu social différent mais qui se lie rapidement d'amitié avec Emily, William le bon copain et Jérémie le beau ténébreux...

     

    Ce roman est une histoire d'amitié, de musique, de passion, de premières amours. De plus, l'objet livre est intéressant, puiqu'il prend la forme d'un Ipad, avec les coins arrondis et le bouton de menu au centre. 

     

    En bref, une lecture très agréable ! Il me tarde de lire la suite des aventures de Nikki Pop !

     


    votre commentaire
  •  

     

    Un dragon dans la grange, un troupeau de licornes dans le champ, un singe volant...
    Tyler et Lucinda ne sont pas au bout de leurs surprises!
    Tyler et sa soeur sont désespérés. Ils vont devoir passer tout l'été dans la ferme de leur oncle Gédéon ! Ils imaginent déjà les corvées et les longues heures d'ennui... Mais dès leur première visite de la Ferme Ordinaire, Tyler et sa soeur se rendent vite compte que ce séjour ne ressemblera pas du tout à ce qu'ils avaient imaginé !

     

     

    J'avais beaucoup entendu parler de ce roman jeunesse sur internet, mais ayant raté les divers partenariats qui m'auraient permis de le découvrir plus tôt, j'ai dû me résoudre à l'acheter afin de satisfaire ma curiosité. Au final, je ressors très déçue de ma lecture...

     

    Dès les premières pages, je n'ai aimé aucun des personnages, stéréotypés au possible : j'ai détesté Colin Needle, sentiment qui s'est accru au fur et à mesure du livre. Les deux héros, Tyler et Lucinda, ne m'ont pas plus plu : lui est accro aux jeux vidéos, elle est superficielle et change d'avis comme de chemise. L'oncle Gédéon est trop absent, et j'aurais voulu en savoir plus sur certains autres personnages comme Mme Needle, Ragnar et Walkwell, mais on se retrouve à la case départ à la fin du livre ! De même, je trouve ça aberrant de la part de la mère des deux jeunes enfants de les confier à un oncle lointain dont elle vient à peine d'apprendre l'existence ! Pour la crédibilité on repassera !

     

    L'histoire est très longue à démarrer et la première moitié du roman peine à nous transporter... A contrario, tout s'accélère vers la fin, et peut-être même un peu trop... Il faudrait trouver un juste milieu ! Les bestioles qui peuplent la ferme sont intéressantes, mais trop survolées à mon goût...

     

    Le style est très très jeunesse, et je n'ai pas trop apprécié la plume des auteurs, qui souffre de multiples répétitions et de tournures vraiment trop enfantines. Je ne sais pas si je lirai la suite.

     


    votre commentaire
  •  

     

    Etre un demi-dieu, ça peut être mortel... Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus ! Pour rester en vie, s'innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers.

     

     

     

    C'est après avoir vu le premier film de la saga et avant d'aller voir le deuxième que j'ai décidé de me mettre à lire les romans de cette série dont j'entendais beaucoup parler mais que je n'avais encore jamais lue. C'est maintenant chose commencée avec ce premier tome qui fut un vrai coup de coeur pour moi !!

     

    C'est donc en connaissant la trame principale grâce au film que je me suis lancée dans ma lecture. Et comme bien souvent avec les adaptations cinématographiques, le livre est beaucoup plus riche !! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, et beaucoup d'évènements absents du film m'ont captivés (toute l'histoire avec Arès par exemple). J'ai retrouvé avec plaisir les personnages découverts dans le film : le trio Percy-Annabeth-Grover, Chiron, les dieux...

     

    Le fait de mêler monde moderne et mythologie grecque est très intéressant et l'auteur a parfaitement réussi le mélange des genres. Même en étant Historienne de formation, j'ai appris beaucoup de choses de ce roman jeunesse. Alors certes, c'est jeunesse et le style d'écriture s'en ressent, et je ne prendrai pas pour agent comptant tout ce qui y est raconté, mais diantre que ce fut une lecture agréable, qui s'apparente un peu beaucoup à Harry Potter, avec de l'action, de l'humour et des rebondissements en veux-tu en voilà !

     

    J'ai maintenant hâte de découvrir les autres tomes de cette saga qui m'a emballée !

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique