• Joyland | Stephen King

     

     

    Les clowns vous ont toujours fait un peu peur?
    L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse?
    Alors, un petit conseil: ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage.

    Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse. Obsédé par le mystère du train fantôme soi-disant hanté par le spectre d’une femme égorgée 4 ans auparavant, le jeune homme se lance dans l’enquête. Un nouveau meurtre est-il possible? Parviendra-t-il à l’éviter? Une chose est sûre, l’aventure le changera à jamais.

     

     

    Vous en conviendrez, Stephen King a cette capacité à raconter des histoires qui n'est que rarement égalée.

     

    Peut-être est-ce parce qu'il nous montre, pendant quelques centaines de pages, le monde tel qu'il le voit et tel que nous ne le voyons pas toujours. Ce monde qui peut être tour à tour dérangeant, effrayant et fascinant.

     

    Ajoutez-y le fait que Stephen King nous fait vivre la nostalgie comme personne, la nostalgie de la jeunesse, nous rendant mélancolique de nos expériences passées.

     

    « Quand t'as vingt et un ans, la vie est nette comme une carte routière. C'est seulement quand t'arrives à vingt-cinq que tu commences à soupçonner que tu tenais la carte à l'envers... et à quarante que t'en as la certitude. Quand t'atteins les soixante, alors là, crois-moi, t'es définitivement largué. »

     

    Ajoutez encore ce don pour créer des personnages absolument fantastiques, des personnages vivants, réels, reconnaissables. Des personnages qui habitent des décors qui prennent vie avec quelques descriptions bien pensées et finement ciselées et voici, chers lecteurs, le résultat : Joyland.

     

    Devin Jones a 21 ans, une vieille Ford et un cœur brisé. Il décide de se trouver un job d'été et le voilà qui débarque à Joyland, parc d'attraction dont le credo est de « vendre du bonheur ». Il apprend qu'il y a des années, un meurtre a été commis dans le train fantôme et il décide de mener l'enquête...

     

    Voici les bases de cette histoire. Et, grâce à la plume de l'auteur, nous voici transportés dans ces chaudes journées d'été, écoutant la musique qui résonne dans le parc et les cris joyeux des enfants dans les attractions. Pourquoi ne pas déguster un Hot-Puppie tout en regardant le spectacle de Howie le Chien Gentil ? Nous rencontrons également Annie et Mike Ross, Lane Hardy, Fred Dean, Erin et Tom...

     

    Il est impensable pour moi de classer ce roman de King dans l'horreur, comme l'est la majorité de ses romans. Pour moi, il est plus de la même veine que Cœurs Perdus en Atlantide : un récit sur le passage à l'âge adulte, un rite initiatique, saupoudré d'une pincée de policier, mais rien ne fait peur dans ce roman, si ce n'est la peur de voir la fin arriver et de devoir quitter cet univers si particulier. King sort ici de son rôle de Maître de l'Horreur pour nous offrir un récit magnifique, passionnant et émouvant, de personnes changées par les événements qui se passent autour d'elles. J'ai aimé suivre le récit à travers les yeux de Devin, à la fois son lui de 21 ans, mais aussi son lui plus âgé, qui revient avec émotion sur une période de sa vie qui l'a changé.

     

    Le côté policier de l'intrigue en est presque relégué au second plan. J'ai pourtant beaucoup aimé cette enquête, qui est résolue par un final époustouflant. Je n'ai personnellement pas deviné l'identité du coupable ! Il y a tout de même une petite touche de surnaturel que je vous laisse découvrir par vous-même ! ;-)

     

    « S'agissant du passé, on écrit tous de la fiction. »

    Mais il n'y a pas grand monde qui parle aussi bien du passé que Monsieur Stephen King.

     

    En bref, vous l'aurez compris, ce roman a été un véritable coup de cœur pour moi. Il entre dans mon Panthéon personnel des meilleurs King !

     

     

    « [Illimité] Challenge Milady / Bragelonne / CastelmoreLe rendez-vous graphisme #3 »

  • Commentaires

    1
    drussnaga
    Lundi 25 Mai 2015 à 10:06

    J'ai pas encore lu ce livre mais c'est un des livres qu'il faut que je lise avant la fin d'année, j'ai lu beaucoup de choses positives sur celui-ci !

    2
    Mercredi 27 Mai 2015 à 12:50

    Je n'ai lu qu'un roman de Stephen King ( Salem) et je ne garde pas un souvenir très exceptionnel. Par contre un de mes films chouchous est une adaptation de l'une de ses nouvelles : Stand by me <3


    Il faudrait que je découvre cet auteur mais peut être avec un one shot ... je ne sais pas encore ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :