• King's Game, tome 1 |Nobuaki Kanazawa

    Titre VO : Osama Game, book 1

    Titre VF : King's Game, tome 1

    Auteur : Nobuaki Kanazawa

    Date de sortie : 2014

    Editions : Lumen

    Pages : 374

     

     

    Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange message qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. À en croire le mystérieux expéditeur du mail, la classe entière participe à un “King’s Game”, un jeu du Roi auquel elle ne peut se soustraire. Jour après jour, à minuit pile, un nouveau défi s’affiche sur le téléphone portable des lycéens, qui finissent par découvrir la cruelle vérité : ils ont 24 heures pour exécuter les ordres du Roi, et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

    Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? La mort s’abat inéluctablement sur ses jeunes victimes, où qu’elles se trouvent et quoi qu’elles tentent pour s’échapper. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à démasquer le Roi avant qu’il ne soit trop tard ?

     

     

    Ce roman me tentait depuis sa sortie et je me suis décidée à le sortir de ma PAL quand j'ai appris que j'allais recevoir le tome 2 de la part des Editions Lumen. Et bien, croyez-moi, je suis bien contente de savoir que le deuxième tome va arriver chez moi parce que j'ai été complètement happée par cette histoire ! Dès la lecture du résumé, on a envie de se plonger dans ce roman, malgré les critiques mitigées qu'il a reçues : un Jeu du Roi, des défis, des gages, des morts, du suspense...

     

    Nobuaki est un lycéen tout ce qu'il y a de plus normal. Un jour, à minuit, il reçoit, comme tous ses camarades de classe, un SMS lui indiquant le début du Jeu du Roi. Toute la classe est obligée de participer et d'obéir aux ordres du Roi sous peine de recevoir un gage. Tout commence avec des défis simples à réaliser et les lycéens ne prennent pas vraiment ce jeu au sérieux... jusqu'à ce que les défis se corsent, deviennent pervers, machiavéliques et que les morts s'enchaînent... Nobuaki va alors mener son enquête afin de tenter de découvrir l'identité du Roi.

     

    Le principe de base du roman m'a beaucoup fait penser aux Dix Petits Nègres d'Agatha Christie : un nombre de personnes établi, des consignes, des morts qui s'accumulent et un coupable omniprésent mais impossible à débusquer. Le tout est très prenant, l'écriture est agréable à suivre, même si l'on se perd un peu dans tous les noms japonais... Les scènes de mort sont particulièrement violentes et sanglantes, méfiance pour les personnes sensibles aux descriptions un peu gores... Les personnages sont attachants ou détestables et l'auteur, heureusement, ne s'attache pas à nous décrire en profondeur les 32 élèves mais s'attarde sur les quelques éléments les plus importants.

     

    La seule déception que j'ai eue concerne la fin : elle est trop abrupte, arrive trop vite et nous laisse avec toutes nos questions du début, sans pour autant avoir le début d'une réponse... J'espère trouver ces réponses dans le tome 2 que je vais attaquer dans les tous prochains jours !

    « In My Mailbox #6 | Octobre 2014Trois oboles pour Charon | Franck Ferric »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Octobre 2015 à 15:07

    J'avais beaucoup aimé ce tome dont le résumé m'avait tout de suite semblé prometteur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :