• L'Heure des Fous - Nicolas Lebel

    http://i73.servimg.com/u/f73/11/00/90/92/couv8610.jpg

     

    résumé2

     

    Paris : un SDF est poignardé à mort sur une voie ferrée de la gare de Lyon. « Vous me réglez ça. Rapide et propre, qu’on n’y passe pas Noël », ordonne le commissaire au capitaine Mehrlicht et à son équipe : le lieutenant Dossantos, exalté du code pénal et du bon droit, le lieutenant Sophie Latour qui panique dans les flash mobs, et le lieutenant stagiaire Ménard, souffre-douleur du capitaine à tête de grenouille, amateur de sudoku et de répliques d’Audiard... Mais ce qui s’annonçait comme un simple règlement de comptes entre SDF se complique quand le cadavre révèle son identité. L’affaire va entraîner le groupe d’enquêteurs dans les méandres de la Jungle, nouvelle Cour des miracles au cœur du bois de Vincennes, dans le dédale de l’illustre Sorbonne, jusqu’aux arrière-cours des troquets parisiens, pour s’achever en une course contre la montre dans les rues de la capitale. Il leur faut à tout prix empêcher que ne sonne l’heure des fous...

     

    mon avis2

     

    Tout d'abord, je tiens à remercier Livraddict et les Editions Marabout pour ce partenariat et cette belle découverte !

     

    Nous nous retrouvons ici avec un bon polar, qui met en scène un meurtre en apparence banal. En apparence seulement, car la mort de ce SDF va entraîner notre équipe de choc dans une affaire qui dépasse de loin le cadre précédemment établi ! Je ne peux hélas pas trop dévoiler l'intrigue, qui ne m'a pas surprise outre mesure. C'est dommage, mais certains évènements sont assez prévisibles... Mais cela n'a pas gâché ma lecture, qui est restée très agréable. Le style est fluide et se lit très facilement.

     

    Ce sentiment s'explique en grande partie grâce aux personnages. Je les ai tous beaucoup appréciés : le capitaine Mehrlicht, fan de Sudoku, dont le téléphone sort une réplique d'Audiard différente à chaque appel... et qui corespond à chaque fois assez bien à la situation, qui a toujours une gitane au bec et des expressions très imagées; le lieutenant Latour, qui a bien du mal à se faire respecter par le capitaine Mehrlicht car elle est une femme; le lieutenant Ménard, le stagiaire qui se prend toutes les vannes mais qui prouve finalement son utilité; et le lieutenant Dossantos, qui régurgite au mot près l'article du code pénal qui correspond à chaque début d'infraction qu'il entrevoit et qui ne jure que par le sport. Autour de ces quatre-là gravite toute une galerie de personnages secondaires qui ont tous leur rôle à jouer, mais je ne vous en dis pas plus...

     

    Comme je l'ai dit précédemment, l'histoire est prenante sans être surprenante (oh le beau jeu de mots ! ^^), pleine de références, et l'on se laisse tout de même emporter jusqu'à la résolution finale, mais chut ! 

     

    En conclusion, je dirais que j'ai passé un bon moment avec ce livre et que je vais suivre cet auteur !

     

    « Mes parents font des SMS - Alexandre HattabZéro Pointé - François Langrand »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Février 2013 à 22:25
    J'ai aussi bien aimé ce livre ;-)
    2
    Pops
    Vendredi 1er Mars 2013 à 13:04


    Oui, j'ai lu ta chronique ! 


    Merci de ton commentaire !



    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :