• L'Oiseleur | Max Bentow

    Titre VF : L'Oiseleur

    Titre VO : Der Federmann

    Auteur : Max Bentow

    Traduction : Céline Hostiou

    Date de sortie : 2014

    Editions : Denoël

    Pages : 323

     

     

    Seul point commun de ses victimes : une abondante chevelure blonde qui semble rappeler les plumes d’oiseaux dont il couvre leur corps…

    L’inspecteur Nils Trojan traverse une phase difficile. Divorcé, père d’une fille unique, il consulte en secret une fois par semaine la psychologue Jana Michels car il souffre de crises d’angoisse. En tant qu’inspecteur de la brigade criminelle, il ne peut se permettre de montrer le moindre signe de faiblesse.
    Un jour, dans un quartier populaire de Berlin, il trouve le corps d’une jeune femme, violemment assassinée. Elle a le crâne rasé, recouvert de plumes, et un oiseau mort a été placé à l’intérieur de la plaie mortelle. Avant que Trojan n’ait le temps de comprendre ce qui s’est passé, l’Oiseleur frappe à nouveau, laissant la même signature macabre. L’inspecteur comprend très vite que l’Oiseleur est attiré par les femmes jeunes, blondes, à l’épaisse et ondoyante chevelure… Exactement le portrait de Jana. Dès lors, un duel à mort s’engage entre Nils Trojan et le dangereux psychopathe.

     

     

     

    Je tiens tout d'abord à remercier les Editions Denoël et Célia, qui m'ont permis de découvrir ce titre.

     

    En premier lieu, je souhaite féliciter le graphiste en charge de la couverture : elle est absolument magnifique : le fond que vous voyez gris mat sur l'image est en réalité gris brillant, ce qui fait ressortir les plumes.

     

    J'ai beaucoup aimé le postulat de départ, que vous pouvez découvrir dans le synopsis ci-dessus : le modus operandi du tueur intrigue et donne envie de découvrir ce roman. Malheureusement, je suis passée à côté de ma lecture et je n'y ai pas pris autant de plaisir que je l'espérais...

     

    Commençons par les personnages : je les ai trouvés sympathiques mais sans plus. Je n'ai ressenti aucune empathie à leur égard, et ils n'étaient pas assez approfondis selon moi. D'après la fin, on se doute qu'il d'agit du premier tome des aventures de Nils Trojan, alors j'espère que les personnages seront plus développés dans les tomes suivants. Même le meurtrier manquait cruellement de personnalité ! Du côté de l'intrigue, je l'ai trouvée très plate et même les rebondissements n'ont pas réussi à m'entraîner. Le fait que l'action se déroule à Berlin nous perd un peu, en tout cas pour les non germanophones comme moi, qui peineront à retenir le nom des rues et parfois même des personnages...

     

    Néanmoins, le livre ne manque pas d'aspects positifs : on a envie malgré tout de connaître le fin mot de l'histoire. La façon de faire du meurtrier est tout à fait démoniaque ! Elle aurait mérité une évaluation plus poussée de son psyché. Ensuite, la plume de l'auteur est agréable, même si elle manque parfois de finesse.

     

    En bref, une déception pour ce roman qui n'aura pas su me captiver...

    « Replay | Ken GrimwoodSaving Joseph | Laurent Clerc »

  • Commentaires

    1
    Kyradieuse
    Lundi 24 Novembre 2014 à 20:39

    C'est vraiment dommage que tu sois passée à coté.

    Moi malgré le manque de profondeur j'ai bien adhéré ! J'ai hate de continuer.

    2
    Samedi 6 Décembre 2014 à 17:11

    Dommage que tu sois passé à côté, il est vrai que l'oiseleur est un peu plat, pas assez développé ce personnage.

    Mais moi j'ai bien aimé Nils Trojan, je pense que si l'auteur approfondi ses personnages, il peut arriver à me faire avoir un coup de cœur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :