• La Colline aux Esclaves | Kathleen Grissom

     

     

    À 6 ans, Lavinia, orpheline irlandaise, se retrouve esclave dans une plantation de Virginie : un destin bouleversant à travers une époque semée de violences et de passions... En 1791, Lavinia perd ses parents au cours de la traversée les emmenant en Amérique. Devenue la propriété du capitaine du navire, elle est envoyée sur sa plantation et placée sous la responsabilité d'une jeune métisse, Belle. Mais c'est Marna Mae, une femme généreuse et courageuse, qui prendra la fillette sous son aile. Car Belle a bien d'autres soucis : cachant le secret de ses origines, elle vit sans cesse sous la menace de la maîtresse du domaine. Ecartelée entre deux mondes, témoin des crimes incessants commis envers les esclaves, Lavinia parviendra-t-elle à trouver sa place ? Car si la fillette fait de la communauté noire sa famille, sa couleur de peau lui réserve une autre destinée.

     

     

    Mille mercis aux Editions Charleston et à Babelio pour m'avoir permis de découvrir cette pépite !

     

     

    Je vous le dis tout de go : cette histoire est magnifique, tragique, poignante, pleine de violence et d'espoir. C'est une lecture dont vous ne ressortirez pas indemne. L'histoire est riche, très bien documentée, et ne nous ennuie pas une seule seconde. En effet, les rebondissements sont omniprésents. Personnellement, ce roman m' a donné envie d'en savoir plus sur cette période très controversée de l'Histoire des Etats-Unis.

     

    L'auteur a parfaitement réussi dans tous les domaines : les lieux sont tellement bien décrits que l'on s'y croirait, que ce soit la grande maison et son abondance de luxe, la dépendance pauvre mais bien tenue ou les cases où la pauvreté et la misère règnent. Idem pour les personnages : ils sont tous extraordinaires et ne nous laissent pas indifférents, qu'on les aime ou qu'on les déteste. Lavinia est attachante, bien qu'un peu naïve par moments, et le lecteur se sent proche d'elle, dans ses moments de joie comme dans son malheur. Tous les esclaves sont aussi très attachants, on se sent révolté par leur sort, qu'ils prennent pourtant avec philosophie : ils ont un amour de la vie qui force le respect. Du côté de la grande maison, le capitaine est un bon maître mais souvent absent. Son épouse est touchante dans sa maladie. On détestera Marshall et Rankin mais on aimera Will Stephens, je vous laisse découvrir pourquoi !

     

     

    Le seul bémol que je pourrais trouver à ce roman magnifique concerne la fin : je l'ai trouvée trop courte et un peu abrupte. Elle aurait, à mon sens, mérité d'être un peu plus développée...

     

    En bref, une magnifique découverte qui ne laissera personne de marbre et que je recommande vivement !! Un coup de cœur !!

    « A little something different | Sandy HallZen City | Grégoire Hervier »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Février 2015 à 11:28

    Ton avis particulièrement bon ne donne qu'une envie : c'est bien sûr de se plonger dans ce roman ! Je l'avais déjà croisé sur le blog d'une autre lectrice et je m'étais dit que cette histoire pourrait me plaire...en tous cas, le côté historique m'attire carrément ! happy Et hop, dans la Wish-list ! yes

    2
    Dimanche 8 Février 2015 à 11:45

    Je pense effectivement que ça peut te plaire ! En tout cas, je te le conseille vivement !! cool

    3
    Dimanche 8 Février 2015 à 15:25

    Je suis en train de le lire et pour l'instant j'en suis à la moitié mais j'aime beaucoup !! Je trouve moi aussi l'histoire magnifique et bouleversante !

    4
    Dimanche 8 Février 2015 à 15:49

    Ravie qu'il te plaise !! Bonne continuation ! ^^

    5
    Dimanche 8 Février 2015 à 17:56

    J'a très envie de découvrir ce livre ainsi que les personnages qui ont l'air très attachants. De plus, un roman historique c'est toujours intéressant et plaisant. J'aime beaucoup la couverture. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :