• Le Cercle de Farthing | Jo Walton

     

     

    Huit ans après que «la paix dans l'honneur» a été signée entre l'Angleterre et l'Allemagne, les membres du groupe de Farthing, à l'origine de l'éviction de Churchill et du traité qui a suivi, fin 1941, se réunissent au domaine Eversley pour le week-end. Bien qu'elle se soit mariée avec un Juif, ce qui lui vaut d'habitude d'être tenue à l'écart, Lucy Kahn, née Eversley, fait partie des invités. Les festivités sont vite interrompues par le meurtre de Sir James Thirkie, le principal artisan de la paix avec Adolf Hitler. Sur son cadavre a été laissée en évidence l'étoile jaune de David Kahn. Un meurtre a eu lieu à Farthing et un coupable tout désigné se trouvait sur les lieux du crime. Convaincue de l'innocence de son mari, Lucy trouvera dans le policier chargé de l'enquête, Peter Antony Carmichael, un allié. Mais pourront-ils ensemble infléchir la trajectoire d'un Empire britannique près de verser dans la folie et la haine?

     

     

    Je tiens à remercier Célia et les Editions Denoël pour m'avoir permis de découvrir ce titre.

     

     

    J'ai beaucoup apprécié le style de ce roman, à savoir l'uchronie. Il s'agit de se baser sur un événement de l'Histoire et de se demander ce qu'il se serait passé si... En l'occurrence, ici, nous sommes dans une situation de statu quo depuis 1941 : l'Angleterre a fait la paix avec Hitler, dont l'empire est figé dans sa situation de 1941, camps de concentrations inclus et Staline est toujours en Russie avec ses conquêtes personnelles. 

     

    Du côté de l'histoire, j'ai retrouvé un peu de l'esprit des enquêtes d'Hercule Poirot, en plus dans un huis-clos, ce que j'adore. Autre point positif, je n'ai pas découvert le coupable avant que le roman ne m'en fasse la révélation : c'est toujours agréable d'être surpris ! Les personnages sont tous hauts en couleurs, j'ai une préférence pour le couple Kahn et pour le policier Carmichael et j'ai adoré le rythme de la fin de l'histoire, on aurait dit une cavalcade. 

     

    Enfin, autre point non négligeable : la fin !! Je l'ai trouvée tellement démoniaque que j'ai hésité un instant pour savoir si je l'aimais ou non... Et finalement, plus j'y réfléchis, plus je me dis qu'elle colle parfaitement avec le contexte politique présenté par l'auteur... Si vous l'avez lu, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

     

     

    J'ai eu tout de même du mal à entrer dans l'histoire : j'ai trouvé les cent premières pages longues et sans grand intérêt... Ensuite, le rythme est assez inégal : des moments d'action entrecoupés de longs passages expliquant les enjeux politiques et géopolitiques de l'action de tel ou tel personnage.

     

    Enfin, une interrogation : pourquoi tant mettre l'accent sur l'homosexualité ou la bisexualité ?? J'ai trouvé que cela n'apportait rien à l'histoire et la répétitivité devenait vite lassante...

     

    En bref, une lecture agréable mais néanmoins pas exempte de défauts, qui m'a un peu laissée sur ma faim, malgré une fin diaboliquement efficace.

     

    « [Terminé] Challenge | Nettoyage de Printemps #1 [Du 20 mars au 20 juin 2015]La Bibliothèque des Cœurs Cabossés | Katarina Bivald »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Mars 2015 à 13:20

    L'histoire, la couverture me donnent envie de me jeter sur le livre mais après avoir lu tes points négatifs, je suis moins sûre car autant, ça ne me dérange pas quand un livre est un peu long vers la moitié ou la fin mais si c'est dès le départ....J'hésite !

    2
    Mercredi 25 Mars 2015 à 17:49

    Il me tente beaucoup celui mais ton avis me fait hésiter.

    3
    Mercredi 25 Mars 2015 à 17:57

    @melleaurel et @tachas : livre voyageur, ça vous tente ? ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :