• Le Montespan - Jean Teulé

    http://i40.servimg.com/u/f40/11/00/90/92/le-mon10.jpg

     

    résumé2

     

    Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari de sa bonne fortune. C'était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan... Gascon fiévreux et passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Dès qu'il eut connaissance de son infortune, il orna son carrosse de cornes gigantesques et entreprit de mener une guerre impitoyable contre l'homme qui profanait une union si parfaite. Refusant les honneurs et les prébendes, indifférent aux menaces répétées, aux procès en tous genres, emprisonnements, ruine ou tentatives d'assassinat, il poursuivit de sa haine l'homme le plus puissant de la planète pour tenter de récupérer sa femme...

     

    mon avis2

     

    En général, j'aime beaucoup le style de Jean Teulé, mais là je dois avouer être un peu déçue de ma lecture.

     

    Tout le monde connaît les tribulations d'Athénaïs de Montespan à la cour de Louis XIV, le Roi Soleil, mais on connaît beaucoup moins la vie de son mari, Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan. Ce Gascon fougueux est éperduement amoureux de sa femme et, là où d'autres en feraient bonne fortune, il voit d'un très mauvais oeil que son épouse devienne la favorite du plus grand roi d'Europe.

     

    En cela, j'ai beaucoup aimé le roman, qui nous dévoile les dessous de la monarchie, sous des apparences moins brillantes que le Château de Versailles. L'humour est omniprésent, et j'ai beaucoup ri. Les inventions du marquis pour montrer son mécontentement à Louis XIV sont exceptionnelles de culot et de drôlerie ! Le carrosse cornu en est un bel exemple. Et le passage à la Cour d'Espagne est hilarant ! L'attachement du marquis à sa femme envers et contre tout est touchant et l'on en vient à voir Louis XIV sous un nouveau jour, bien plus sombre, car on s'attache à la vie de ce marquis sans véritable fortune. 

     

    Mais, car il y a un mais, le langage est trop cru, trop vulgaire, trop salace. D'habitude, dans le travail de Teulé, cela ne me gêne pas plus que ça, mais là c'était vraiment too much et on a parfois l'impression de tomber dans le voyeurisme sans intérêt car il n'apporte rien à l'histoire. Parfois, il aurait fallu que les faits soient racontés sous forme d'allusions plutôt que racontés dans le détail et par le menu...

     

    Je continuerai tout de même à lire les livres de cet auteur, en espérant qu'il atténue un peu sa marque de fabrique...

    « [Manga] The Sherlock Holmes Story - Tome 2 - KWON Gyo-jungLe Monde Selon Como - Steven Winn »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :