• Les 100 Portes Secrètes | Colin Thompson

     

     

    Peter vit dans un musée qui, la nuit venue, devient son royaume. Il sait où trouver les objets les plus étranges et les plus merveilleux. Un soir, dans la bibliothèque, il rencontre une vieille femme étrange, qui lui remet un livre appelé Comment Vivre Sans Fin, en lui faisant promettre de ne jamais le lire. Mais Peter cède à la tentation et tout change autour de lui. Le sol est recouvert d'herbe, un lac s'étend au milieu de la bibliothèque et les livres sont devenus de gigantesques maisons...

     

     

    Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre... Le synopsis est alléchant et l'histoire m'a de suite fait penser à un mélange entre L'Histoire Sans Fin, Cœur d'Encre et La Nuit au Musée. Et, effectivement, on retrouve un peu de ces trois univers au sein de ce seul roman. Et je pense que c'est ce foisonnement d'idées, très bonnes au demeurant, qui m'a un peu gênée. En effet, l'auteur a beaucoup de bonnes idées : cet univers parallèle, le livre au centre de l'histoire, des disparitions, des malédictions... Sauf que tout cela est un peu trop pour un one shot... Peut-être ce roman aurait-il dû être le premier tome d'une série ?

    L'univers est très original, ce qui est un des gros points forts de ce roman. J'ai aimé déambuler avec les héros dans les deux mondes, fascinants tous les deux. Malgré tout, j'ai trouvé un certain manque de cohérence entre toutes les actions : on passe d'un côté à l'autre sans quasiment aucune explication. Les personnages nous entraînent d'une aventure à l'autre sans demander le pourquoi du comment, et nous, pauvres lecteurs, sommes obligés de suivre le mouvement...

    Quant aux personnages, je les ai trouvés sympathiques mais un peu fades, sans réel relief. Peter est drôlement mature pour un garçonnet de dix ans, alors qu'il lui arrive des choses quand même assez conséquentes ! (chut, spoilers...) J'ai bien aimé le chat Archimède et Festival. Sinon, les autres personnages ne me laisseront pas un souvenir impérissable...

    En bref, une histoire qui aurait pu être fantastique si développée sur plusieurs tomes... Dommage...

    « Les Larmes Rouges, tome 1 : Réminiscences | Georgia CalderaIn My Mailbox #16 | Août 2015 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Septembre 2015 à 13:43

    Avant même de lire ton avis, je me suis dit "Tiens, on dirait l'histoire sans fin"...Pas assez intriguant pour me donner envie ;)


    Le titre VO me fait penser à la chanson de Queen 'Who wants to live forever ?'

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :