• Les Lames du Cardinal, tome 1 | Pierre Pevel

     

     

    Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l'une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L'espionnage, l'assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins... et même la sorcellerie, qui est l'œuvre des plus fourbes adversaires du royaume: les dragons! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d'Espagne est tombée entre leurs griffes... Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n'ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l'heure est venue de reformer l'élite secrète qu'il commandait jadis, une compagnie d'aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d'élégance, de courage et d'astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal !

     

     

    C'est ma première incursion dans la bibliographie de Pierre Pevel et je dois dire qu'elle est plutôt réussie !

     

     

    C'est avec un a priori positif que je me suis lancée dans cette lecture, premièrement car j'adore cette période historique, deuxièmement parce que je suis une fan de l'univers des Trois Mousquetaires et enfin parce qu'il est fait mention de dragons et que j'avais hâte de voir comment Pierre Pevel allait réussir à mélanger tout ça. Au final, je dois dire que j'ai été prise complètement par surprise par l'intrigue, qui ne nous laisse pas un instant de répit.

     

    Ce roman est un vrai roman de cape et d'épée, au sens premier du terme, avec de l'action, des complots, des trahisons, des rebondissements, des batailles et des volte-faces. L'intrigue nous emmène à fond de train à travers tout Paris, enrichie des descriptions détaillées que nous en fait l'auteur. On sent d'ailleurs à ces moments toutes les recherches qui ont été faites afin de retranscrire au mieux le Paris de l'an de grâce 1633. On sent également que Pevel a tout fait pour se rapprocher au mieux de l'écriture de Dumas, en témoigne la brève mais appréciée apparition d'Athos ! Une fois le décor planté, intéressons-nous aux personnages. Encore une fois, j'ai été surprise : ils sont nombreux, fouillés et travaillés, mais surtout ils ont chacun une multitude de facettes qui font que l'on est bien incapable parfois de distinguer qui est du côté des "bons" et qui est du côté des "méchants". A ce jeu-là, l'auteur nous mène par le bout du nez, et je n'ai pas vu venir la plupart des retournements de situation !

     

    Enfin, qu'en est-il de la fantasy dans tout cela ? Et bien, elle se mêle tellement habilement au récit historique de cape et d'épée que l'on pourrait jurer qu'il était tout à fait normal de voir des dragons à Paris en 1633 ! L'intégration de ces bestioles à l'Histoire était le point qui me faisait le plus peur, l'auteur m'a complètement rassurée de ce côté-là !

     

     

    Je noterai néanmoins plusieurs points négatifs... Tout d'abord, je m'attendais à plus de dragons !! J'ai été frustrée de ne pas en voir et en savoir davantage ! J'espère que ce sera réparé dans les tomes suivants ! Ensuite, j'ai trouvé la première moitié du roman beaucoup trop brouillonne !! On passe très rapidement d'un lieu à un autre, mais surtout d'un personnage à un autre, ce qui est loin de nous aider à mémoriser qui est qui !! Surtout que les personnages sont très nombreux et parfois avec des noms ayant les mêmes consonances... Cela a eu pour conséquence logique que j'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire... Enfin, le dernier reproche est peut-être un détail, mais j'ai parfois eu l'impression de suivre un GPS quand l'auteur nous baladait à travers tout Paris : "ils prirent la rue Machin, puis tournèrent à droite sur l'avenue Truc pour se retrouver à l'angle des rues Alpha et Beta"... Avouez que ça fait un peu TomTom !! ;-)

     

    En bref, un bon premier tome, un bon roman de cape et d'épée dont les rebondissements laissent présager une suite épique ! Je ne manquerai pas de lire les deux tomes suivants même s'ils ne sont pas dans mes priorités ! Une bonne découverte de cet auteur !

     

     

     

     

    « [Manga] Le Passage | Kita KonnoChristmas at the Cupcake Café | Jenny Colgan »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 21:17

    Ce livre ne sera pas dans mes achats futurs mais merci pour la découverte ! ;)

    2
    Mercredi 4 Février 2015 à 16:31

    J'ai lu un avis assez semblable du tien ... why not ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :