• Les Larmes Rouges, tome 1 : Réminiscences | Georgia Caldera

     

     

    Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
    Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.
    Peu à peu, elle perd pied…
    Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!

     

     

    « Le temps n'est rien... Il est des histoires qui traversent les siècles. »

    C'est au salon des Halliénnales 2014 que j'ai rencontré l'adorable et fantasque Georgia. A la base, j'étais surtout venue pour le premier tome de Victorian Fantasy et puis je me suis dit « Au diable l'avarice ! » et j'ai également pris le premier tome des Larmes Rouges qui m'avait été recommandé par l'auteur Adeline Dias.

    Après ce petit intermède 3615 My Life, je peux vous dire que j'ai adoré ce premier tome !! J'espère bien que Georgia sera aux Halliénnales cette année pour que je puisse me faire dédicacer les tomes 2 et 3 !

    Bref, entrons dans le vif du sujet ! L'histoire que nous conte Georgia est tout à fait singulière, et moi qui n'aime pas la bit-lit (Twilight m'a refroidie...), j'ai été agréablement surprise d'être ainsi happée par l'histoire dès les premières pages. La première partie du roman est sombre, angoissante, j'avais parfois l'impression de lire du Stephen King (ce qui est un compliment étant donné que c'est un de mes auteurs préférés!). Les réminiscences et les cauchemars de Cornélia sont troublants et, comme elle, on se demande le pourquoi du comment, même si au final, il est assez facile à deviner. L'auteur alterne parfaitement entre descriptions poétiques, phases d'action, rêves et phases de réflexions. Malgré les 760 pages du roman, on a toujours l'impression qu'il se passe quelque chose. De plus, il y a un équilibre parfait entre horreur et innocence, fascination et dégoût. De la poésie dans l'horreur, voilà qui rappelle un peu l'univers onirique de Tim Burton (je pense ici à Sweeney Todd).

    En ce qui concerne les personnages, ils sont tous dotés d'une personnalité originale, surtout les vampires. On est loin des vampires-qui-brillent-au-soleil (si vous voyez ce que je veux dire...) : ici les vampires sont à double facette et peuvent se montrer tour à tour attentionnés et cruels. Henri est le personnage que j'ai préféré : mystérieux, sombre, cruel mais loyal. J'avoue avoir eu un peu plus de mal avec Cornélia, ce qui explique ma note. Je l'ai trouvée assez agaçante à pleurer sans arrêt et ses sautes d'humeur intempestives sont lassantes... Malgré tout, elle s'améliore vers la fin et j'espère que le tome 2 la verra plus mature. Les autres personnages sont intéressants, surtout chez les vampires. Je les ai tous aimés (ou j'ai aimé les détester, c'est selon !). Chez les humains, je n'ai pas particulièrement apprécié les personnages secondaires, à l'esprit trop étriqué, comme le père de Cornélia, Nathalie ou Maurice.

    En bref, une plume et une histoire envoûtantes, il me tarde de lire la suite !

     

     

    « Cœur d'Encre, tome 1 | Cornelia FunkeLes 100 Portes Secrètes | Colin Thompson »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Août 2015 à 11:03

    j'ai adoré cette saga, j'ai lu quasiment les 3 tomes d'affilée ;) mais j'ai encore plus aimé Dentelle et nécromancie ;)

    2
    Jeudi 27 Août 2015 à 11:45

    @cassie : tu me donnes très envie de lire Victorian Fantasy^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :