• Meurtres pour Rédemption - Karine Giébel

     

     

    Si jeune, Marianne devrait être insouciante et rêver à l'avenir, des projets plein la tête. Mais son seul rêve, c'est la liberté. Car Marianne est en prison. Perpétuité pour cette meurtrière. Indomptable, incapable de maîtriser la violence qui est en elle, Marianne refuse de se soumettre, de se laisser briser par l'univers carcéral sans pitié où elle affronte la haine, les brimades, les coups, les humiliations. La tête haute, toujours. Elle s'évade parfois, grâce à la drogue qu'elle paye en nature, grâce aux romans qu'on lui laisse lire, grâce à ses souvenirs aussi. Grâce au bruit des trains, véritable invitation au voyage. Elle finit par apprendre l'amitié, la solidarité, et même... la passion. Mais sans aucun espoir de fuit cet enfer, hormis dans ses rêves les plus fous. Et puis un jour, l'inimaginable se produit. Une porte s'ouvre au parloir. Trois hommes, trois flics, lui proposent un odieux marché, lui offrant une possibilité de quitter ce purgatoire. Mais en échange de sa liberté elle devra tuer pour eux. Des derniers meurtres à commettre... pour rédemption.

     

     

     

    J'ai pris une grosse claque à la lecture de ce roman, prêté par mon père. A la base, je n'avais pas particulièrement hâte de me plonger dans ce polar de presque 1 000 pages... Au final, cette lecture est un véritable coup de coeur !

     

    On se retrouve avec notre héroïne, Marianne, dans un univers très particulier : la prison. Ce monde carcéral est très bien décrit par l'auteur, qui nous le dépeint sous toutes ses coutures. Je ne vous le cache pas, la violence est de mise, parfois jusqu'à l'extrême. Les personnages féminins sont au coeur de l'intrigue. Marianne, bien sûr, cruelle, vulgaire, criminelle, droguée mais à laquelle on ne peut s'empêcher de s'attacher. On s'évade avec elle à travers le bruit des trains, on prend les coups avec elle, mais toujours avec des rêves en tête et une détermination à toute épreuve. On rencontre également Emmanuelle et VM, deux détenues qui se lieront d'amitié avec Marianne; Justine la gardienne au grand coeur et Solange la cruelle et sadique. Les personnages masculins sont tout aussi hauts en couleurs, surtout Daniel et Franck.

     

    Les pages défilent à toute allure, tellement l'intrigue est prenante. J'ai eu beaucoup de difficultés à lâcher le roman ! Je ne manquerai pas de lire d'autres ouvrages de l'auteur. Je ne peux que vous recommander ce roman, dur, violent, impitoyable mais qui fait prendre conscience d'une chose que l'on considère tous comme acquis : la liberté.

    Je paye. Pour ceux qui n'ont plus rien. Pour ceux à qui j'ai ôté la vie. Ou l'envie de vivre.
    Elle sentit des tonnes lui dégringoler sur les épaules, tapa du poing contre le mur et s'affronta à nouveau. Ils ne m'ont laissé aucune chance, m'ont rayée de la carte. De leur monde... Mais j'existe encore, je suis Marianne. Personne ne peut me vaincre. Ça leur ferait trop plaisir que je cesse le combat, que je me couche avant la fin ! Non, je ne leur ferai pas cette joie. Ils m'ont enfermée parce qu'ils ont peur de moi, de ce que je suis. Et je continuerai à leur faire peur. Aussi longtemps que je respirerai, je serai une menace, une épine dans leur pied, une maladie incurable.

    « Les Nouvelles Enquêtes de Sherlock Holmes : Le Livre des Morts - DavidStuart Davies[Manga] Sous un rayon de soleil, tome 1 - Tsukasa Hojo »

  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Juillet 2013 à 12:01
    Tres belle chronique ! J'ai été moi aussi marqué par ce récit. Un livre qui nous fait passer par toutes sortes d'émotions, captivant et intense. Je viens de finir "Juste une ombre" que je te recommande, j'ai retrouvé son style vif et poignant !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :