• Nos Etoiles Contraires - John Green

    http://i82.servimg.com/u/f82/11/00/90/92/couv7310.jpg

     

    résumé2

     

    Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

     

    mon avis2

     

    Je le dis tout de go, je suis loin de l'enthousiasme suscité par ce livre que j'ai pu constater chez la grande majorité des blogueurs. Je n'ai pas accroché plus que ça à ce roman.

     

    Alors, oui, la plume est sympathique et la lecture fluide. De ce côté-là, aucun souci. Les personnages sont attachants, on ne tombe pas dans le pathos excessif. L'humour est présent et m'a bien plu. Le fait que l'on ne cherche pas à éviter le sujet de la mort, mais qu'il soit bien présent tout au long du roman est également un point positif. Mais je n'ai ressenti absolument aucune émotion à la lecture de ce livre. Je suis passée complètement à côté, et je ne sais pas pourquoi...

     

    Déjà, des erreurs de traduction et des fautes d'orthographe ont gêné ma lecture. Moi qui suis une dragonne sur l'orthographe, le "bombonne" ne passe pas ! Je sais qu'il est admissible, mais que c'est vieux comme orthographe ! Bref, après cet aparté Bernard Pivot, revenons à ce que je n'ai pas aimé. Les différents rythmes du roman : des longueurs là où il aurait fallu passer rapidement, et en mode accéléré à d'autres moments. Je n'ai pas non plus aimé le personnage de Van Houten qui rajoute une sorte d'histoire parallèle et qui s'exprime par des propos abscons que j'ai eu du mal à saisir.

     

    Au final, une déception au vu des avis dithyrambiques que j'ai pu lire sur la toile.

     

    « Les Voleurs de Rêves - Steve LyonsTop Ten Tuesday #6 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Mai 2013 à 21:26
    Je l'ai fini hier soir.
    J'ai beaucoup aimé, je me suis drôlement attachée à Hazel et Augustus. J'ai découvert un auteur avec une plume fluide, et charmante.
    Par contre, tout comme toi je n'ai pas toujours très bien compris les propos de l'auteur !
    2
    Vendredi 7 Juin 2013 à 03:45
    Ah oui, tu sembles avoir été déçue. Pour ma part, j'ai moins aimé que la plupart mais quand même beaucoup plus que toi. Je suis restée extérieure pour me protéger, je crois. Et j'ai quand même
    trouvé qu'il y avait un peu de patho...
    3
    Pops
    Vendredi 7 Juin 2013 à 09:12


    Je suis moi aussi restée extérieure, mais surtout parce que je n'ai pas réussi à me sentir touchée par les personnages ! Merci pour ton commentaire !



    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :