•  

     

    Cath est fan de Simon Snow.
    Okay, le monde entier est fan de Simon Snow...

    Mais pour Cath, être une fan résume sa vie - et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa soeur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c'est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère.
    Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l'univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films.
    La soeur de Cath s'est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s'en passer. Elle n'en éprouve pas l'envie.

    Maintenant qu'elles sont à l'université, Wren a annoncé à Cath qu'elle ne voulait pas qu'elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d'écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots...
    Mais elle ne peut s'empêcher de s'inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n'a jamais vraiment été seul.

    Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s'habituer à cette nouvelle vie ?
    Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Ecrire ses propres histoires ?
    Et veut-elle vraiment grandir si c'est synonyme d'abandonner Simon Snow ?

     

     

     Lecture en V.O.

     

    Décidément, j'ai à chaque fois beaucoup de mal avec les romans de Rainbow Rowell... Ce qui me fait peur car j'ai encore deux autres romans d'elle dans ma PAL, Attachments et Carry On... J'espère vraiment que ces deux-là vont me réconcilier avec l'auteur !

     

    Pourtant, le résumé est drôlement accrocheur avec un univers très original ! Je n'avais jamais entendu parler d'un roman ayant pour thème les fanfictions ! Moi qui en lit beaucoup, j'ai été de suite attirée par cet aspect de l'histoire. Mais la sauce n'a pas pris avec moi, pour une raison principale : le rythme, ou plutôt l'absence de rythme ! Qu'est-ce que c'était long et lent !!! Bien souvent, j'ai été à deux doigts d'abandonner ma lecture, mais je me suis forcée à aller jusqu'au bout. Si vous cherchez un tant soit peu d'action, ce n'est pas dans ce roman que vous la trouverez ! Les extraits de la fanfiction du personnage principal étaient là pour donner un peu de relief à l'ensemble, et j'ai quasiment préféré ces extraits au roman en lui-même, c'est vous dire !

     

    L'histoire est d'une platitude navrante, et tellement larmoyante et dégoulinante de clichés que l'on frôle l'overdose ! Pourtant, l'intrigue aurait pu être tellement plus intéressante si certains points avaient été mieux exploités, comme les relations entre jumeaux et le passage à l'âge adulte.

     

    Les personnages sont bien mais pas transcendants. Cath est la plus intéressante de tous, je me suis reconnue en elle. Je n'ai pas accroché plus que ça au personnage masculin principal, Lévi, que j'ai trouvé ennuyeux. Les autres personnages sont tellement secondaires qu'on les oublie facilement.

     

    En bref, une grosse déception avec ce roman, tout comme pour Eleanor & Park... Je prie pour les autres...

     

       


    2 commentaires
  •  

     

    Quand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d’imaginer qu’il se laissera convaincre de l’embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d’avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C’est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu’il accepte sa folle candidature.
    Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons… Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare…

     

     

    En commençant ce roman, je partais positive, certaine de passer un bon moment avec une lecture sans prise de tête. C'est bel et bien ce que j'ai eu au final, même si j'ai un peu déchanté au fur et à mesure de ma lecture... Au début, tout va bien, c'est drôle, c'est enlevé, rythmé, plein d'énergie. La sauce prenait bien avec moi, pour parler familièrement ! Et, pour rester dans les métaphores culinaires, mon intérêt est retombé comme un soufflé à un moment bien précis (le bal masqué pour celles qui l'ont lu). A partir de là, c'est devenu un peu plus laborieux même si l'écriture était plaisante.

    J'ai beaucoup aimé le personnage de Gabrielle, je l'ai trouvée entière, bien qu'un peu girouette. J'ai eu beaucoup plus de mal avec le mâle, Adrien : j'avais parfois envie de lui mettre des baffes avec son côté je-t'aime-moi-non-plus, buté et macho ! En gros, je ne l'ai pas aimé... Idem pour Martin que je ne peux pas voir en peinture ! J'ai bien aimé le couple de domestiques et les enfants. Pour faire court, aucun personnage n'aura été attachant à mes yeux.

    Au niveau de l'histoire, rien de bien transcendant, du vu et revu, c'est bourré de clichés et on sait forcément comment tout va finir... D'ailleurs, parlons-en de la fin ! Sans spoiler, j'ai été atterrée par le ridicule de la situation ! C'est complètement rocambolesque et surtout invraisemblable ! La plume de l'auteur est néanmoins agréable, et l'humour est bien présent. J'ai malgré tout repéré quelques coquilles qui m'ont un peu gênée, comme les domestiques qui changent de nom en cours d'histoire...

    En bref, une lecture qui m'a déçue et qui ne restera pas gravée dans ma mémoire...

     

     


    3 commentaires
  •  

     

    The creative writing teacher, the delivery guy, the local Starbucks baristas, his best friend, her roommate, and the squirrel in the park all have one thing in common—they believe that Gabe and Lea should get together. Lea and Gabe are in the same creative writing class. They get the same pop culture references, order the same Chinese food, and hang out in the same places. Unfortunately, Lea is reserved, Gabe has issues, and despite their initial mutual crush, it looks like they are never going to work things out.  But somehow even when nothing is going on, something is happening between them, and everyone can see it. Their creative writing teacher pushes them together. The baristas at Starbucks watch their relationship like a TV show. Their bus driver tells his wife about them. The waitress at the diner automatically seats them together. Even the squirrel who lives on the college green believes in their relationship.

    Surely Gabe and Lea will figure out that they are meant to be together....

     

     

     Lecture en V.O.

     

    Voilà une petite lecture originale et sympathique qui ne me laissera cependant pas un souvenir impérissable...

     

     

    Comme je le soulignais, le principe même de ce roman est très original : un romance, racontée de 14 points de vue différents et, dans ces 14 points de vue différents, jamais ceux de nos deux protagonistes principaux, Gabe et Lea !! Voilà qui n'est pas anodin, don't you think ? C'est là que réside l'atout majeur de ce roman : nous inviter à voir se former une relation entre deux personnages par des éléments extérieurs. Parmi ces éléments extérieurs, notons les deux plus insolites : un écureuil et... un banc ! Oui, oui, vous avez bien lu ! Un banc ! Un peu pervers sur les bords, mais un banc tout de même ! 

     

    C'est un roman qui se lit facilement et rapidement grâce à l'écriture fluide de l'auteur. Et petit plus, la couverture est  magnifique !!

     

     

    Malheureusement, ce roman n'est pas exempt de défauts... Tout d'abord, ce changement constant de point de vue qui fait toute l'originalité du roman s'avère être assez confus pour le lecteur au début. On s'y fait au bout de plusieurs dizaines de pages, mais c'est assez déstabilisant. Le fait que l'auteur ne laisse que quelques pages, voire même quelques lignes, au personnage avant de passer au suivant nous laisse un peu sur le carreau... Personnellement, je me suis sentie extérieure à l'histoire. De plus, ce sentiment a été renforcé par le fait qu'aucun personnage ne soit vraiment attachant.

     

    Outre la romance, l'intrigue est inexistante : aucun rebondissement, aucun retournement de situation vraiment sérieux... C'est, au finale, une histoire que j'ai trouvée plate.

     

    En bref, une idée originale mais qui n'a pas été exploitée à son maximum et une histoire qui ne restera pas dans ma mémoire. Dommage...

     


    2 commentaires
  •  

     

    On the first day of Christmas, my true love gave to me ...This beautiful collection features twelve gorgeously romantic stories set during the festive period, by some of the most talented and exciting YA authors writing today. The stories are filled with the magic of first love and the magic of the holidays.

     

     

     Lecture en V.O.

     

    En cette période de fêtes de fin d'année, quoi de mieux qu'un petit recueil de 12 nouvelles écrites par les plus célèbres auteurs de YA du moment ? Je vous le dis : ce livre est une vraie pépite ! Déjà, l'objet est magnifique : couverture rigide, détails dorés et la tranche des pages est rose vif !! J'adore !

     

    Nous avons donc ici 12 nouvelles, 12 romances ayant pour point commun le moment où elles se passent : Noël. Douze auteurs se succèdent, avec plus ou moins de succès, et je vais vous donner mon ressenti sur chacune de ces nouvelles, brièvement et sans trop en dire pour ne pas vous gâcher la surprise ! ;-)

     

    • Midnights de Rainbow Rowell : on commence très fort avec cette nouvelle pleine de nostalgie et d'humour ! J'ai adoré alors que j'avais été déçue par Eleanor & Park de la même auteur.
    • The Lady and the Fox de Kelly Link : un histoire fort sympathique avec une dose de fantastique qui ajoute de la magie à l'histoire. J'ai beaucoup aimé, et la fin m'a satisfaite !
    • Angels in the Snow de Matt de la Pena : j'ai moins aimé cette histoire, même si le point de vue est original pour une romance. Je dois avouer m'être un peu ennuyée...
    • Polaris is where you'll find me de Jenny Han : une histoire très sympathique et toute mignonne mais la fin ne va pas du tout !!!
    • It's a Yuletide Miracle, Charlie Brown de Stephanie Perkins : j'ai adoré cette histoire, pleine de Christmassy feelings !! Une histoire doudou comme on les aime !
    • Your temporary Santa de David Levithan : je n'ai pas accroché plus que ça... La plume de l'auteur m'a laissée de marbre et l'histoire n'était pas des plus prenantes...
    • Krampuslauf de Holly Black : un peu de fantastique dans cette histoire qui ne me laissera pas un souvenir impérissable... J'ai d'ailleurs dû me replonger dans le livre pour me souvenir de quoi cette nouvelle parlait !
    • What the hell have you done, Sophie Roth ? de Gayle Forman : une très bonne histoire, avec des religions différentes, des débats et de l'humour ! J'ai adoré !
    • Beer buckets and baby Jesus de Myra McEntire : une bonne nouvelle sur le pardon et le rachat de ses fautes, le tout saupoudré d'une bonne dose d'humour !
    • Welcome to Christmas, CA de Kiersten White : encore une nouvelle que j'ai adoré !! On y parle de Noël et de cuisine, tout ce que j'aime !!
    • Star of Bethlehem de Ally Carter : un autre coup de cœur avec cette histoire qui m'a totalement surprise ! Je ne m'attendais pas à ce dénouement !
    • The girl who woke the Dreamer de Laini Taylor : on clôt ce recueil avec une histoire fantastique que j'ai beaucoup aimée également.

    Voilà pour ce petit échantillon de mon ressenti ! J'ai eu 5 coups de cœur dans ce recueil, pour les nouvelles de Rainbow Rowell, Gayle Forman, Stephanie Perkins, Kierstan White et Ally Carter. Petite info : toutes les nouvelles sont indépendantes les unes des autres et peuvent donc se lire dans l'ordre souhaité.

     

    En bref, un énorme coup de cœur pour ce recueil, qui renferme toute la magie de Noël dont on a besoin en ce moment !

     

      


    2 commentaires
  •  

     

    Annabelle a tout pour être la star du lycée. Première de la classe, aimée par ses parents et... mannequin, la jeune fille se sent pourtant désespérément seule. Abandonnée par Sophie, sa meilleure amie, elle doit aussi affronter le mal-être de sa grande sœur. Et surtout, Annabelle n'a plus personne à qui se confier. Jusqu'au jour où elle rencontre Phil, un fou de musique qui a décidé de toujours dire la vérité en face, qu'importent les conséquences... Annabelle, qui préfère inventer des histoires pour éviter tout conflit, sera-t-elle capable d'accepter l'amitié de ce garçon si différent des autres ? Lui seul semble capable de déchiffrer son cœur comme une partition de musique.

     

     

    Ma première incursion dans le monde de Sarah Dessen se solde par un bilan mitigé, voire même carrément négatif...

     

    Tout d'abord, le début du roman m'a presque poussée à le refermer... On passe son temps entre le présent et le passé, sans aucune distinction entre les deux unités de temps. Ça m'a énervée et ça a gâché ma lecture. Ensuite, les personnages ne m'ont pas plus : ils sont très clichés... Une famille en apparence unie, des filles qui sont mannequins mais qui affrontent chacune un problème différent, des disputes d'adolescents, une passivité dans le personnage d'Annabelle qui me donnait envie de lui mettre des baffes...

     

    Bref, il n'y a quasiment rien pour sauver ce roman à mes yeux. A part le fait que ça se laisse lire, le personnage qui m'a le plus intéressé est Phil, sa philosophie de vie est très originale.

     

    Une grosse déception donc, moi qui attendais beaucoup de cette auteur...


    1 commentaire
  •  

     

    Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler... et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.
    Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de cœurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens.

     

     

    Ce qui nous lie a été mon premier roman de Samantha Bailly, ne voulant pas me lancer tout de suite dans Oraisons... Et grand bien m'en a pris, puisque ce fut une énorme déception pour moi...

     

    J'ai en effet trouvé ce roman plat, fade, sans intérêt et sans aucune profondeur... J'ai eu l'impression de survoler l'histoire, comme s'il en manquait des passages... Dès le départ, l'héroïne m'a déplu, comme tous les autres personnages, et je suis restée complètement en dehors de l'histoire. J'ai trouvé cette lecture longue, alors qu'elle ne fait même pas 300 pages ! Et ne parlons pas de la fin, qui pour moi n'en est pas une ! On nous laisse en suspens, comme s'il manquait des pages ! Je me suis sentie grugée sur ce coup-là !

     

    Je suis également mitigée quant à la plume de l'auteur... Alors certes, ça se laisse lire, mais elle n'a pas réussi à m'emmener avec elle. De plus, c'est bien le premier livre que je lis où aucune description des personnages n'est faite ! Lesdits personnages sont stéréotypés au possible, ce qui rend la tâche de s'attacher à eux encore plus ardue ! Autre chose qui m'a gênée : les allers-retours entre passé, présent et futur, qui sont parfois lourds et inintéressants.

     

    C'est dommage car l'histoire des liens entre les personnes aurait dû fournir matière à plus de tout, mais surtout à plus de magie, car ce roman en manque cruellement ! Le don d'Alice n'est pas assez mis en avant, il est même parfois relégué au second plan en faveur d'une romance classique et clichée.

     

    En bref, une grosse déception... J'espère qu'Oraisons est autrement plus efficace !

     


    1 commentaire
  • http://i82.servimg.com/u/f82/11/00/90/92/couv2310.jpg

     

    résumé2

     

    Brooke et Julian filent le parfait amour depuis neuf ans.

    Il est auteur-compositeur-interprète et a une voix en or. Seulement, de la scène underground aux sommets des hit-parades, la route est longue... Un jour pourtant, c'est la consécration ! Sony accepte de financer son album. Le premier showcase est un succès, et les propositions de concerts affluent de toutes parts. Les dates s'enchaînent et les médias, eux, se déchaînent ! La vie privée de leur couple se retrouve étalée dans les tabloïds, les rumeurs les plus folles courent à leur sujet, et face aux créatures de rêve qui peuplent les palaces où évolue désormais sa rock star de mari, la jolie rouquine commence à perdre confiance.

    Entre l'éloignement, les horaires de dingues, les paparazzis et les groupies, la mélodie du bonheur vire à la cacophonie. Et puis arrivent les photos de trop. Qui dit conte de fées, ne dit pas forcément happy end, Brooke...

     

    mon avis2

     

    J'ai découvert cette auteur par le biais du très célèbre Le Diable s'habille en Prada et j'avais hâte de découvrir d'autres titres de la même plume. Agréable à lire, Stiletto Blues à Hollywood n'en reste pas moins bien inférieur à son prestigieux collègue...

     

    Nous découvrons donc la vie tranquille de Brooke, diététicienne, et de Julian, musicien qui se produit dans les petites salles locales en attendant la gloire. Jusqu'au jour où il signe pour un album chez Sony et là, c'est la débandade ! Photos volées, paparazzis, rumeurs, harcèlement... Tout y passe et la pauvre Brooke ne sait plus où donner de la tête pendant que sa star de mari surfe sans vergogne sur la vague...

     

    J'ai beaucoup aimé le personnage de Brooke : une madame-tout-le-monde, avec ses galères du quotidien, qui se retrouve propulsée du jour au lendemain dans tous les médias, qui voit sa vie épiée et décortiquée par tous ces requins de journalistes, par le truchement de la nouvelle célébrité de son mari. Elle est parfois - souvent - dépassée par les événements, pique des crises de larmes, de colère, tient tête à son mari sur les sujets qui lui tiennent à coeur et essaye tant bien que mal de conserver son couple sur les rails. Julian m'a paru un peu trop lisse et superficiel. Il attrape facilement la grosse tête et se détourne rapidement de tout ce qui faisait son bonheur simple auparavant : son épouse, sa famille et ses amis. Les personnages secondaires sont adorables (Nola, le chien Walter) ou haïssables (les parents de Julian, j'avais juste envie de leur mettre des baffes !). J'ai beaucoup aimé voir l'envers du décor : la célébrité du point de vue de quelqu'un qui a l'habitude de rester dans l'ombre et qui tente d'assimiler toute cette déferlante d'attention que le succès entraîne : plateaux de télévision, tapis rouge, interviews, reporters indélicats, paparazzis un peu trop zélés...

     

    Mais, là où le roman pêche un peu, c'est pas sa longueur et sa langueur... L'histoire avance rapidement au début puis stagne pour repartir de plus belle à la fin. Et cette fin est un peu trop précipitée à mon goût... Certes, c'est de la chick-lit donc on sent venir le happy end à dix kilomètres, mais la résolution est un peu facile... De plus, j'ai le sentiment que l'auteur a lancé trop de pistes en même temps et que toutes ne trouvent pas leur résolution et me laissent donc un peu sur ma faim...

     

    Au final, un bon roman pendant lequel je ne me suis pas ennuyée mais auquel il manque un petit quelque chose et qui comporte trop de longueurs.

     

     


    1 commentaire
  • http://i14.servimg.com/u/f14/11/00/90/92/1211-t10.jpg

     

    résumé2

     

    Auteure d'un presque Pulitzer, Abigail Donovan se débat contre l'angoisse de la page blanche. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Tweeter, elle se laisse happer par les tweets, retweets, hashtags, etc. Guidée par l'un de ses followers, "MarkBaynard" - un professeur d'université en congé sabbatique et twitteur hilarant -, Abigail retrouve l'inspiration et le goût de vivre. Mais pourquoi rester devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?

     

    mon avis2

     

     

    Petite perle découverte alors que je n'étais pas au mieux de ma forme, c'est-à-dire en arrêt maladie juste avant les fêtes, j'ai lu ce roman à une vitesse folle !

     

    Nous suivons les aventures d'Abigail, qui est une auteure à succès mais qui se bat avec son nouveau roman et qui est sur le point d'être lâchée par sa maison d'édition. Pour la faire paraître moins associale, son agent décide de lui ouvrir un compte Twitter. C'est avec un air dubitatif que nous suivons Abigail dans ses premières pérégrinations twitteresques, au milieu des tweets, retweets, DM et hashtags. Survient alors Mark, qui sera son "Maître Jedi" sur Twitter, qui va lui en apprendre toutes les arcanes. Petit à petit, leur relation évolue, pour le meilleur... et pour le pire. Toujours en moins de 140 caractères...

     

    C'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai dévoré ce roman malgré mon état de décrépitude avancé... Le fait que la grande majorité du roman soit racontée en tweets est très original ! On s'attache très vite à nos deux protagonistes, et leurs tweets sont remplis de références (culture, musique, politique, cinéma, séries télé, tout y passe ! J'ai eu la grande surprise de retrouver entre autres Dr House, Oprah Winfrey ou encore Doctor Who !), toujours pertinentes et très drôles !

     

    La fin m'a surprise, honnêtement je ne m'y attendais pas et j'en ai été agréablement étonnée ! Une petite pépite à lire en hiver au coin du feu, avec un bon chocolat chaud, pendant que la neige tombe au-dehors.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique