• Rue du Bonheur | Anna Fredriksson

    Rue du Bonheur | Anna Fredriksson

     

    Rue du Bonheur | Anna Fredriksson

     

    Mère célibataire, Johanna lutte pour joindre les deux bouts, tandis que son ex-mari, Calle, a refait sa vie loin d'elle. Il a quitté la ville pour s'installer à Stockholm avec sa nouvelle petite amie la très sophistiquée et cultivée Fanny et commencer une carrière couronnée de succès. De son côté, Johanna s'inquiète pour ses filles, dont la plus jeune est le souffre-douleur du collège. Pour ne rien arranger, un patient se suicide dans le centre pour toxicomanes dans lequel elle travaille comme aide-soignante, et Calle refuse désormais de lui verser sa pension alimentaire. Un beau jour, Johanna gagne vingt millions de couronnes au loto. Sa vie va alors prendre un tout autre chemin.

     

    Editions Denoël, traduit du suédois par Carine Bruy.

     

    Rue du Bonheur | Anna Fredriksson

     

    Je tiens à adresser un grand merci aux éditions Denoël, et tout particulièrement à Dana, pour m'avoir permis de faire cette découverte en partenariat avec eux.

     

    Nous découvrons ici l'histoire de plusieurs personnages, cinq pour être exact. Tout d'abord, Johanna, mère célibataire qui élève seule ses deux filles. J'ai beaucoup aimé Johanna, personnage attachant auquel il est facile de s'identifier tant ses problèmes ressemblent aux nôtres : payer les factures, remplir le frigo,... Ensuite, il y a Calle, l'ex-mari de Johanna. Je n'ai pas tellement accroché à ce personnage. J'ai trouvé qu'il accordait trop d'importance à l'argent et à l'opinion des autres. Et puis, d'accord il est dentiste, mais il n'est peut-être pas nécessaire de faire un point sur la dentition de toutes les personnes qu'il rencontre, si ? Ensuite, on a Fanny, la nouvelle petite amie de Calle. J'ai beaucoup apprécié ce second personnage féminin, je l'ai trouvée intelligente, compréhensive mais décidée. Enfin, il y a Agnes et Sara, les deux filles de Johanna et Calle. Là encore de bons personnages, adolescentes torturées loin des clichés du genre. Tout autour gravitent les personnages secondaires, bien intégrés à l'histoire.

     

    L'histoire, justement. C'est celle de tous les jours, celle de notre époque. Une famille, un divorce, la distance puis le rapprochement, apprendre à vivre ensemble. C'est aussi le rapport à l'argent : celui de Calle et celui de Johanna lorsqu'elle gagne au loto. C'est encore l'amitié, les liens qui sont préservés malgré la distance. C'est une découverte de Stockholm, ville que j'aimerais découvrir. Enfin, c'est une quête du bonheur et des épreuves qu'il faut traverser pour le conquérir. Le seul petit reproche que je pourrais formuler concerne la fin, un peu trop expéditive à mon goût... On aurait pu aussi approfondir l'explication du passé de Calle.

     

    En bref, une lecture très agréable pour moi et une auteur que je vais suivre désormais !

    « Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack l'Eventreur | Bob GarciaIn My Mailbox #2 | Juin 2014 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :