• Trois oboles pour Charon | Franck Ferric

    Titre VF : Trois oboles pour Charon

    Titre VO : Trois oboles pour Charon

    Auteur : Franck Ferric

    Date de sortie : 2014

    Editions : Denoël

    Pages : 301

     

     

    Pour avoir offensé les dieux et refusé d'endurer sa simple vie de mortel, Sisyphe est condamné à perpétuellement subir ce qu'il a cherché à fuir : l'absurdité de l'existence et les vicissitudes de l'Humanité. Rendu amnésique par les mauvais tours de Charon - le Passeur des Enfers qui lui refuse le repos -, Sisyphe traverse les âges du monde, auquel il ne comprend rien, fuyant la guerre qui finit toujours par le rattraper, tandis que les dieux s'effacent du ciel et que le sens même de sa malédiction disparaît avec eux. Dans une ambiance proche du premier Highlander de Russel Malcahy, Trois oboles pour Charon nous fait traverser l'Histoire, des racines mythologiques de l'Europe jusqu'à la fin du monde, en compagnie du seul mortel qui ait jamais dupé les dieux.

     

     

     

    Pfiouuu !! Quel mal j'ai eu à finir ce livre !! Je remercie cependant les Editions Denoël pour m'avoir permis de le découvrir. Le postulat de départ me paraissait assez tentant : un humain qui offense les Dieux et qui se retrouve à vivre éternellement une vie d'homme : vivre sur Terre, mourir et tout recommencer, à travers toutes les époques.

     

    Je vais me concentrer tout d'abord sur les (maigres) points positifs : les voyages à travers l'Histoire sont bien amenés et l'intrigue de départ avait de quoi me tenter. Voilà... J'avais prévenu que les points positifs étaient maigres !

     

    J'aurai beaucoup plus à dire concernant ce qui ne m'a pas plu, à commencer par le style d'écriture, que j'ai trouvé lourd, pesant, pas naturel et trop riche. Les adjectifs doivent former à eux seuls la moitié du roman, sans exagérer !! Ça alourdit le récit d'une façon incroyable ! Ensuite, le texte n'est pas assez aéré et les premiers chapitres sont d'une longueur !! A contrario, les derniers chapitres sont trop courts et la fin m'a laissée dubitative... Ensuite, les personnages sont out sauf attachants, ils sont plutôt repoussants, que ce soit Sisyphe, le Passeur ou tous les personnages secondaires. Enfin, le récit ne se passe qu'en temps de guerre, avec des descriptions ultra détaillées des champs de bataille et autres morts atroces... Bon, ça va bien cinq minutes, mais pas pendant trois cents pages !!

     

    En bref, j'ai été vraiment déçue par ce roman, qui avait tout pour me plaire à la lecture du résumé mais qui, au final, m'a profondément ennuyée...

    « King's Game, tome 1 |Nobuaki KanazawaKing's Game, tome 2 : King's Game Extreme | Nobuaki Kanazawa »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :