• Zen City | Grégoire Hervier

     

     

    Bienvenue à Zen City !
    Grâce à notre programme Global Life®, la vie clés en main, profitez de tous nos services et travaillez dans un environnement idéal, naturel et sécurisant.

    Dominique Dubois, cadre trentenaire remarquablement moyen, s’installe plein d’espoir à Zen City, paradis high-tech où, grâce à la puce dont chacun est doté, on peut avoir un réfrigérateur toujours plein sans jamais aller au supermarché et être protégé 24 heures sur 24 sans même s’en rendre compte. Mais quand sa jolie collègue est assassinée chez elle, quand il devient la proie de hackers qui cherchent à miner de l’intérieur la Ville Transparence, sa vie en prépayé bascule…
    Ce livre est son journal, le témoignage d’un des rares rescapés de ce que l’on a appelé la « Tragédie de Zen City ».

     

     

    Ce roman traînait dans ma PAL depuis bien des mois et je l'en ai sorti grâce à ma Book Jar. Au final, je ne sais pas trop quoi en penser...

     

     

    J'ai beaucoup aimé l'aspect roman d'anticipation de ce récit, qui devient effrayant tant il se rapproche de la réalité de 2015, avec le tout électronique, tout high-tech et 2.0. Le format blog du début du roman est un parti pris qui m'a beaucoup plu, et les différents commentaires sur les articles de Dominique Dubois sont parfois très drôles, surtout ceux en langage SMS : critique latente de la jeunesse d'aujourd'hui qui ne sais plus écrire dans un français correct...

     

    Ensuite, j'ai adoré Zen City en elle-même : cette ville connectée en permanence séduit autant qu'elle effraie et c'est un très bon point pour ce roman. De plus, j'ai aimé que l'auteur nous décrive en détail toutes les innovations et les fonctionnalités de la nouvelle vie de Dominique Dubois. L'écriture m'a bien plu, elle est agréable à suivre.

     

     

    Néanmoins, il y a pas mal de choses qui m'ont gênées...  Le gros point noir pour moi a été le fait que l'auteur nous propose des pistes d'histoires au sein de son roman, comme l'affaire de meurtre, puis les abandonne pour ne plus en reparler ! Quand on referme le livre,on se demande toujours qui ? Comment ? Pourquoi ce meurtre ? Avouez que c'est frustrant de nous poser tout un tas de questions et de nous laisser en plan sans les réponses !!

     

    Ensuite, j'ai trouvé dommage que le format blog soit abandonné au bout d'un moment. Du coup, encore une fois, on se demande qui est le narrateur.

     

    De plus, j'ai trouvé les personnages peu crédibles (Natouchka), peu attachants (tous) voire même pathétiques (Dominique Dubois).

     

    Enfin, la fin abrupte et brouillonne m'a laissée plus que perplexe...

     

    En bref, une histoire qui promettait à la lecture de la quatrième de couverture mais qui me laisse sur ma faim à cause de trop nombreux éléments abandonnés en cours de route.

     

    « La Colline aux Esclaves | Kathleen GrissomLes Filles au Chocolat, tome 5 : Cœur Vanille | Cathy Cassidy »

  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Février 2015 à 08:42
    Touloulou

    Ca a l'air alléchant, mais si c'est trop brouillon et que l'auteur abandonne des éléments en route, c'est vraiment LE truc qui m'énerverait, donc je passe !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :